Auteur : Thierry Page 1 sur 56

Communiqué Peña Gamardaise

La Peña Gamardaise a le plaisir de vous annoncer que la 6ème édition de sa corrida annuelle aura lieu dimanche 29 mars, dans les arènes couvertes et fermées de la commune.Comme vous pouvez le penser, toute notre petite équipe s’active à composer une affiche digne des précédentes éditions !

La primeur de l’info sera, bien sûr, donnée aux socios au cours de la réunion amicale que nous organisons traditionnellement à cet effet, à une date que nous ne manquerons pas de vous communiquer

.Mais, dès à présent, cochez le 29 mars sur vos agendas ! Merci, et à bientôt pour d’autres précisions.(communiqué de la Peña Gamardaise)

Le prochain Café Toro

Rion des Landes: clap de fin

Arènes de Rion des Landes, Fiesta Campera (photos de Matthieu Saubion)

Quatre novillos de la ganaderia Jalabert  (nobles et donnant du jeu, les deux premiers) et un eral d’Alma Serena pour

Domingo Lopez Chaves : deux oreilles

Manuel Escribano : deux oreilles

Adrien Salenc : deux oreilles

Kike : une oreille

Jean Baptiste Lucq : deux oreilles

Six piques, cuadra Bonijol

Pour le soleil et les mouches , il faudra attendre la prochaine temporada

Une demi-arène

La pluie s’est invitée à partir du quatrième toro mais n’a pas réussi à empêcher que se déroule la traditionnelle Fiesta Campera de Rion des Landes. Avant le début du spectacle , un hommage a été rendu à Pierre Bats, le ganadero landais récemment décédé.

De cette dernière course de la temporada, on retiendra l’excellente faena de Domingo Lopez Chaves. Avec le sens de la lidia qu’on lui connait, le torero de Ledesma a su faire aller à mas un bon novillo de Jalabert dont il a corrigér les défauts (faiblesse et tendance à serrer à gauche) et mis en évidence les qualités (noblesse)

Manuel Escribano, face à un noble bicho du même fer, a construit une faena élégante mais un peu distante et manquant de transmission.

Bonne prestation d’Adrien Salenc face à un utrero exigeant qui l’a mis en difficulté avant que l’Arlésien ne prenne le dessus pour un bon final de faena.

Kike a alterné de bons passages avec d’autres où il n’a pas exploité la noblesse de son opposant.

Jean Baptiste Lucq, face à un eral d’Alma Serena, a continué son apprentissage avec des séries courageuses et efficaces et des erreurs de jeunesse qui lui ont valu quelques accrochages.

rt

AG du Club Taurin Palmas Y Pitos

Communiqué Club Taurin El Mundillo de Béziers

Prix El Tio Pepe

Retour en photo sur la Fiesta Campera de Saint-Sever

Photos Alain Sabathier

Le palmarès des chroniqueurs taurins du Sud-ouest

les chroniqueurs taurins du Sud-Ouest ont annoncé leur palmarès pour la temporada 2019
meilleur lot de toros: Santiago Domecq (Dax)
meilleur matador: Daniel Luque
meilleur lot de novillos:en piquée Blohorn (Soustons)
meilleur novillero en piquée: non attribué
meilleur lot de novillos en non piquée: Alma Serena (Hagetmau)
meilleur novillero en non piquée: non attribué
coup de coeur pour le novillero sans picador Jean Baptiste Lucq

Saint Sever : novillada piquée

Arènes de Saint-Sever : novillada piquée de la Semaine taurine et culturelle organisée par la Peña Jeune Aficion. (photos Matthieu Saubion)

Quatre novillos de Coquillas de Sanchez Arjona bien présentés mais manquant de fond pour

Francisco Montero : vuelta, un avis et deux oreilles

Alejandro Mora : salut, deux avis et silence

Huit piques, cavalerie Bonijol

Ovation au picador Laurent Langlois à l’issue du tercio de piques du troisième

Francisco Montero reçoit le prix du triomphateur de la novillada

Président : Olivier Martin

Météo toujours aussi froide et humide

Cartel intéressant avec deux novilleros que tout oppose et en particulier leur style. Dommage que les Coquillas de Sanchez Arjona aient manqué de fond en particulier le dernier qui n’a offert que peu d’options à Mora.

Francisco Montero est un torero baroque.Il est pétri de courage.Mais il est encore vert et alterne des moments où il domine ses adversaires et d’autres où il commet des erreurs de débutants. Il a été sévèrement châtié par son premier qu’il n’a pas su ou pu dominer. Face à son second ,moins compliqué, il opte pour une tauromachie trémendiste de l’attente à porta gayola aux manoletinas et l’estocade avec le capote de paseo. La faena, trop longue, mêlant de bons passages avec d’autres plus brouillons,porte sur le public. Deux oreilles lui sont accordées, une de trop.

Alejandro Mora est, comme son oncle, un torero très classique et tout en finesse. Son toreo de cape est superbe. Face à son premier , il construit une faeana tout en élégance concluant chaque série par des adorños de très bon goût. Il a une main gauche exceptionnelle. Sa première faena est une faena de deux oreilles incontestables. Malheureusement Alejandro tue très mal et doit se contenter de saluer. Il n’y avait pas grand chose à tirer du dernier qu’il tue à nouveau avec difficultés.

rt

Saint Sever: Fiesta Campera

Fiesta campera (photos Matthieu Saubion)

Saint Sever : Fiesta Campera de la Semaine taurine et culturelle

Quatre novillos bien présentés et donnant du jeu de Coquillas de Sanchez Fabrès pour

Andrès Palacios : deux oreilles

Antonio Nazaré : une oreille

Thomas Dufau : deux oreilles

Miguel Angel Pacheco : deux oreilles

Vuelta au troisième novillo

Onze piques, une chute.  Laurent Langlois a piqué tous les novillos

Cavalerie Bonijol

Météo froide et humide

Cette fiesta campera a pu se dérouler grâce au travail des membres de la Peña et des services municipaux qui ont remis en état une piste abimée par les pluies de ces derniers jours. La matinée a été intéressante grâce à des novillos de Sanchez Fabrès nobles et encastés à l’exception du dernier .

Andrès Palacios, qui a touché le novillo le plus complet, a réalisé une faena appliquée . Torero et toro sont allés à mas , la faena s’est terminée par une très belle série à droite.

Antonio Nazaré a eu plus de difficultés face à un bicho qui a baissé de ton rapidement .

Thomas Dufau est à créditer d’une faena intéressante face à un toro manso con casta qu’un tercio de piques « sérieux » a remis sur de bons rails. Le landais a lier une très belle série de naturelles templées et très relâchées confirmant l’évolution de son toreo entrevue tout au long de cette temporada.

Miguel Angel Palacios s’est beaucoup appliqué mais son opposant faible et manquant de fond , ne permettait pas grand chose.

rt

Page 1 sur 56

© 2019 Corridasi - Tous droits réservés