Catégorie : Annonce de spectacles taurins Page 1 sur 29

Mauguio

Les 6 novillos de la novillada de la Romeria de Mauguio


Le Cercle Taurin Toros y Toreros de Mauguio a choisi les 6 novillos qui fouleront le sable des Arènes de Mauguio le samedi 1er juin à 17h lors de la 35ème Romeria. Un an après la réouverture des Arènes, la confiance est renouvelée dans les ganaderias françaises. 6 novillos issus des élevages Gallon, Blohorn, Piedras Rojas, Pagès-Mailhan, San Sebastian et La Golosina pour Lalo de Maria, Nino Julian et Tristan Barroso.

Piedras Rojas
Gallon
Pagès Mailhan
La Golosina
Bolhorn
San Sebastian


La billetterie en ligne est ouverte : https://www.billetweb.fr/novillada-de-la-romeria-de-mauguio2
Infos et réservations par email à billetterie.mauguio@gmail.com ou téléphone au 06 95 93 36 22 ou 06 70 32 30 06.
Prix des places :

  • 25€ pour les Entrées Générales / 20€ pour les Clubs Taurins et les Groupes (à partir de 10 personnes)
  • Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés

Un Curro Duran peut en cacher un autre

Avec les aficionadas

Lunel: corrida monstre!

30 ans du Poulpe

Les élevages de la feria de Vic présentés par le président Cabannes

Dédé Cabannes, président du CTV place beaucoup d’espoirs dans les Dolores Aguirre Ybarra. Photo DDM.

Depuis quelques heures, l’essentiel des toros de la feria de Petecôte à Vic sont dans les corrales de l’arène Joseph Fourniols. La novillada de Raso de Portillo attendra l’ouverture de la feria le samedi 19 mai à 11 heures dans les installation d’Eauze. Pour beaucoup de vicois avec cette présence, Pentecôte a déjà commencé. Pour André Cabannes, président du Club taurin vicois (CTV), la grande attente se poursuit avec ce souhait de faire mieux que le grand cru que fut l’édition 2023.

Il y a dans cette programmation quelques paris. L’un des premiers, la présence des toro des Hijos de Celestino Cuadri. Dédé Cabannes s’explique « Je sais que mettre à l’affiche les toros de Cuadri est un risque. Mais quand nous étions à Trigueros sur la finca, on nous a présenté deux magnifique lots, un de quatre ans l’autre de cinq ans. Vous avez la priorité, celui que vous ne prendrez pas ira à Madrid. Le 24 mars, à Las Ventas, les Cuadri furent très présents, laissant une oreille à Antonio Ferrera… Si nous retrouvons cette conjoncture à Vic, on ne pourra pas se plaindre… ».

Il y a aussi dans les corrales, florilège de cornes, ces toros qui font peur à beaucoup de matadores, les Dolores Aguirre Ybarra. Le président du CTV met aussi beaucoup d’espoir dans cette course « Il y a quelques jours j’étais à Guadalix de la Sierra, dans cette nouvelle feria aux portes de Madrid j’ai vu la course de Dolores avec les frères de nos toros. On ne peut que souhaiter que cela sorte pareil à Vic. C’est très encourageant… » Il faut ajouter que cet élevage est’ actuellement une valeur sûre du monde taurin. En outre le chef de lidia en ce dimanche 19 mai, Alberto Lamelas est désormais un habitué de l’arène où il a connu divers succès. Un gage supplémentaire de l’intérêt de cette course.

La journée aura commencé, avec en fin de matinée la traditionnelle corrida concours. C’est un bouquet des meilleurs fers historique, Palha, Prieto de la Cal, Conde de la Corte ou Veiga Teixera. « Cette course, poursuit le président, est un des plats de choix de la feria. Elle va être rehaussée par la présence d’un jeune torero, Juan de Castilla, il a insisté pour affronter le Prieto de la Cal avant de défiler, sept heure plus tard à Madrid pour tuer deux Miura. Nous lui avons proposé d’organiser sa venue à Vic différemment. Il a refusé, insistant pour toréer le Prieto… » Un exploit que Juan de Castilla pourra signer en prenant un avion à Auch, après avoir quitté Vic.

Le lundi 20 mai, la feria se terminera avec une corrida de Los Maños, arrivée directement de Sarragosse sur le coup de midi. La course sera marquée par la présence de Roman qui après une bonne feria de Valence vient de s’offrir l’oreille d’un difficile Fuente Ymbro le 11 mai dernier lors de la San Isidro de Madrid. Roman est un des représentant de ces nouveaux ou jeunes torero que la feria de Gascogne veut faire connaître aux aficionados comme Luis Gerpe, Juan de Castilla ou encore Esau Fernandez qui gracia, un jour, un Victorino Martin.

Précisons que la feria comporte aussi, le lundi matin, une novillada sans picador de l’élevage gersois du Lartet (Jérôme Bonnet), avec le vainqueur de Bougue, Pedro Rufo (le frère de Tomas), Bruno Martinez et Juan de Morena.

Jean Michel Dussol

Les cartels de la feria

Samedi 18 mai, 11 heures, novillada de Raso de Portillo pour, Alvaro Seseña, El Melli et Jesus de la Calzada.

18 heures, six toros des fils de Celestino Cuadri Vides pour Fernando Robleño, Esau Fernandez et Gomez del Pilar.

Dimanche 19 mai, 11 heures, corrida concours avec par ordre d’ancienneté, Saltillo, Palha, Prieto de la Cal, Veiga Teixera, Conde de la Corte, Pages Mailhan pour Sanchez Vara, Octavio Chacon et Juan de Castilla.

Florilège de cornes avec les Dolores Aguirre. Photo DDM.

18 heures, six toros de Dolores Aguirre pour Alberto Lamelas, Damian Castaño et Luis Gerpe.

Lundi 20 mai, 11 heures, novillada non piquée du Lartet pour Bruno Martinez, Juan de Morena et Pedro Rufo, le vainqueur du bolsin de Bougue.

17 heures, six toros de Los Maños pour Morenito de Aranda, Roman et El Rafi.

10 ans après… réouverture de Marbella

10 ans après, retour des toros à Marbella le 8 juin prochain avec un cartelazo. L’arène est gérée désormais par Raúl Gracia “El Tato” dirigeant de Arenal Marbella Toros, avec Fermín Bohorquez et Jorge Cutiño, membres de la empresa où l’on trouve  Fermín et Iván Bohórquez, Miguel Báez ‘Litri’, José María Pacheco associés.

Trophée Nimeño II

Un prix très attrayant pour le vainqueur de Trophée Nimeño II qui sera disputé le samedi 18 mai au matin dans les arènes de Nîmes…

En effet, le jeune torero qui sera désigné vainqueur par le jury se verra offrir par le Centre Français de Tauromachie le traditionnel stage de formation intensive d’une semaine au Campo Charro, avec hébergement et participation à des tientas et toros en privé.

valentin14k

Jaime Padilla à Castelnau Rivère Basse

C’est le jeune Jaime Padilla fils du banderillero célèbre du même nom et neveu de Juan José Padilla neveu du “cyclone de Jerez” qui clôturera le trio de la novillada sans picador de Castelnau. Il sera accompagné au paseo rappelons-le Juan Mi Vidal (le frère du Melli), nouvel espoir de Sanlucar de Barameda et du jeune mexicain Jairo Lopez triomphateur d’Arzacq. La novillada aura lieu le 6 juillet et réunira toutes des ganaderias du sud-ouest: Camino de Santiago, Alma Serena, La Espera, Malabat (dont ce sera la dernière sortie), Astaracq et Le Lartet.

Page 1 sur 29

© 2024 Corridasi - Tous droits réservés