Catégorie : non-classé Page 1 sur 47

Report de la journée taurine d’Eauze

La journée taurine prévue le  dimanche 7 juillet est reportée au samedi 14 septembre en raison du 2 ° tour des élections législatives programmées le même jour.

Les carteles sont inchangés .

Les réservations pour la journée taurine du samedi 14 septembre à Eauze sont ouvertes sur le site de la mairie www.mairie-eauze.fr

Programme:

-samedi 14 septembre  : 9h aux arènes petit déjeuner gascon (grillades saucisses , ventrèches ….6 euros)

:11 h novillada sp avec 4 erales du Lartet (propriété de Paul et Jérôme Bonnet ) pour Gonçalvo Alves de l école taurine de Villafranca apoderé par le Maestro Victor Mendes et Pablo Hernandez , de l’école taurine Adour Aficion du Maestro Richard Millian ( gratuit pour les moins de 16 ans )

:13h repas de l’aficion

 corrida 6 toros de Pages Mailhan pour  Dorian Canton , Rafi Raucoule “ El Rafi” et Yon Lamothe.

L’horaire de la corrida vous sera communiqué ultérieurement.

En partenariat avec UVTF , la mairie d’ Eauze propose des places gratuites pour les jeunes de moins de 25 ans .

Pour tous renseignements par tel 06.80.06.38.38.

Céret: maintien du 7 juillet

Dans les ruedos de ce samedi

Plaza de toros de Plasencia, Cáceres. Lleno de no hay billetes.

Toros de Núñez del Cuvillo,  

• ALEJANDRO TALAVANTE, oreille et oreille

• ROCA REY, oreille et oreille

• GINÉS MARÍN, deux oreilles et deux oreilles

Cariñera, Saragosse – Corrida benéfica.

Toros, par ordre de lidia, de Valdefresno, José Vázquez, Pedraza de Yeltes et Los Maños pour, en solitaire.

 

Jorge Isiegas, deux oreilles, deux oreilles, deux oreilles, deux oreilles, vuelta al ruedo et deux oreilles et la queue. C’était le retour de la corrida dans cette petite cité vinicole aragonaise.

Alba de Tormes, Salamanca – Corrida benéfica «La sonrisa de María«.  Toros, par odrder de lidia, Orive, Montalvo, Puerto de San Lorenzo, Torrealba, Juan Manuel Criado y Loreto Charro. 

El Fandi, deux oreilles et silence celui tué pour Gonzalo Caballero, et deux oreilles; 

Gonzalo Caballero, deux oreilles et blessure (plusieurs côtes cassés, il a été transporté à l’hôpital de Salamanque)

Manuel Diosleguarde, ovation, oreille.

 Sahagún, León- Taureaux de Valdellán (3e bis).
Juan Leal, saluts et oreille ;

Francisco de Manuel, applaudissements après avis et ovation ;

Isaac Fonseca, silence et oreille

Dimanche c’est Aire

https://www.instagram.com/reel/C8M0yNTi7U8/?utm_source=ig_web_button_share_sheet

Rion des Landes

DIMANCHE 25 AOUT 2024

Matin 10h30 – 3 toros de ALMA SERENA pour :

– Hadrien LUCQ École Taurine Adour Aficion

– Hugo TARBELLI École Taurine Adour Aficion

– Luis TORRES École Taurine de Béziers

Après-Midi 18h – 6 toros de VALDEFRESNO pour :

– Pablo HERNANDEZ École Taurine Adour Aficion

– Julio NORTE École Taurine de Salamanque

– Jairo LOPEZ École Taurine Citar Madrid (mexicain)

Communiqué de la FSTF

NDLR Tout cela est bel et bon ! Mais est-ce l’essentiel aujourd’hui que cette inititative isolée et qui n’engage que celui qui la promeut? Dans l’accélération météorique du temps politique née de la dissolution, il y a d’autres priorités pour l’avenir de la corrida en France. On sait que cet avenir est lié à la vie politique, ici comme en Espagne ou dans les pays d’Amérique Latine. On peut le regretter, je le regrette, mais c’est ainsi, il est donc plus urgent de s’en préoccuper que de tirer sur des ambulances. Pour être concret; que sera la position du Front Populaire: M. Caron et LFI ont-ils changé d’opinions si oui quelles garanties nous donnent-ils ? Et c’est la même chose pour le Front National, quid du flirt de Madame Le Pen avec les animalistes et de ses liens avec la SPA et les mouvemenst anticorridas ?

Je le demande solennellement : Messieurs de la FSTF, de l’UVTF et de l’ONCT vous êtes nos représentants, soyez concrets! Les aficionados veulent être éclairés. Ils y ont droit. C’est votre responsabilité.

PV

“Face à la corne” chez Mayalde

Armes du Conde de Mayalde, dans la chapelle de la ganaderia. ©JYB

Rafael Finat Riva, conde de Mayalde est (selon ses dires) un descendant direct de Charlemagne !

Novillo de Mayalde, réservé pour être lidié à Madrid en 2025 comme sobrero. ©JYB

Sa ganaderia est impressionnante par son étendue et par la qualité des cercados où paissent en liberté 700 têtes de bétail dont 160 vaches de ventre, réparties en 5 lots. Au départ, l’origine était essentiellement Contreras, mais dès les années 50 il y a eu un apport de Domecq par El Ventorillo, Santiago Domecq etc. sang qui prédomine aujourd’hui. Malgré cela, les Conde de Mayalde gardent la réputation de toros avec un certain piquant.

Toros de Mayalde réservés comme sobreros pour Madrid en 2024. Malgré les fundas on apprécie les armures. ©JYB

L’économie de la ganaderia ne peut se limiter aux toros, surtout que la camada est courte. C’est pourquoi l’élevage comporte aussi 2000 porcs et une partie des terres est plantée d’oliviers. Compte tenu du climat rude des plateaux castillans, les cercados sont semés de céréales pour compenser la disparition de l’herbe déjà sèche en mai (malgré une saison pluvieuse cette année). Les vaches et les jeunes toros qui ne vont pas sortir aux arènes dans l’année y trouvent une nourriture qui évite de leur donner du pienso.

Toros de Mayalde destinés à la féria d’Albacete en 2024. ©JYB

Les camadas sont courtes : en 2024, 3 corridas et 1 novillada ont été vendues. 2 de ces corridas sont déjà sorties, ne reste que celle prévue pour Albacete en septembre. La novillada est vendue pour Villaseca de la Sagra. En réserve des sobreros pour Madrid dont certains sont déjà revenus de la San Isidro. S’ils ne sortent pas à l’Otono, ils seront proposés en corrida comme cinquenos en 2025. L’opération  « sobreros » devrait être renouvelée en 2025, les novillos correspondants sont déjà sélectionnés.

Mais tous les animaux non sélectionnés pour l’échelon supérieur sont vendus en becerrada. Toute la camada est donc vendue et aucun toro ne termine sa vie à l’abattoir.

Torode Mayalde destiné à la féria d’Albacete en 2024. ©JYB

JY Bloin https://facealacorne.fr/

Ouverture de la location à Mont-de-Marsan

Madeleine 2024Ouverture de la billetterie à la Régie des Fêtes et Animations
La billetterie pour les corridas et novilladas des fêtes de la Madeleine ouvre lundi 17 juin à partir de 9h à la Régie des Fêtes et Animations. À cette occasion, la Régie sera ouverte en continu de 9h à 17h le 17 juin. Pour ceux qui souhaitent anticiper leurs réservations, la billetterie en ligne est déjà ouverte sur fetesmadeleine.fr. Les personnes désireuses de prendre un abonnement aux arènes du Plumaçon peuvent également le faire directement auprès de la Régie des Fêtes, sur place ou par téléphone. Pour rappel, la formule d’abonnement comprend 7 spectacles (5 corridas, la novillada piquée et la novillada non piquée offerte).
Régie des Fêtes et Animations479 avenue du Maréchal Foch à Mont de Marsan05 58 75 39 08 | regiedesfetes@montdemarsan.fr
fetesmadeleine.fr
   @arenesduplumacon

Casa Torero: bon sang ne saurait mentir

Lorsque vous quittez Jerez en direction d’Algeciras, vous empruntez la mythique route du toro . Les coteaux sont exceptionnellement verdoyants en cette fin de printemps,. La première finca que vous rencontrez sur votre gauche est la fameuse casa de los toreros, surnom donné à la maison du Marquis de Domecq en raison du nombre et de la qualité de tous les toreros qui s’y sont croisés tout au cours du siècle passé. Deux fers prestigieux, Marques de Domecq et Martelilla, paissaient sur ces terres. A la mort du Marquis le sang brave avait avait quitté les lieux laissant place à une agriculture plus classique, renvoyant le mythe à l’histoire.

La visite se termine par un tour dans le parc des sémentales, remarquablement présentés eux aussi . Le dernier âgé de quatre ans est le premier pur produit de Casa de Los Toreros .

En 2014, Juan Pedro Domecq Bohorquez et sa sœur Lourdes, petits neveux du Marquis décident de ramener le sang brave sur leurs terres et c’est Juan Pedro qui nous accueille aujourd’hui pour visiter son élevage et nous faire partager sa passion pour le toro. Cette année la centaine de vaches qui composent la ganaderia ont la chance de pouvoir profiter d’une alimentation verte qui profitera certainement à tous les veaux qui commencent leur sevrage. Nous passons ensuite aux parcs des novillos et la première chose qui frappe le yeux des aficionados que nous sommes, c’est la présentation des animaux. Erales et novillos sont remarquables et le ganadero de nous expliquer que pour lui la présentation doit être impeccable. Il sélectionne sur le modèle mais aussi sur le caractère son toro doit être brave et noble avec de la caste. Certes son encaste de base est Domecq mais, nous dit il on peut faire des Domecq très différents, et lui recherche la bravoure. Mais la caste sans la force ne sert à rien ajoute-il et il privilégie celle ci dans sa méthode d’élevage, de grands parcs en pente où les animaux doivent se déplacer pour boire et manger.

Actuellement la jeune ganaderia ne sort qu’en novillada sans picadors et en novillada piquée. Un lot de novillos a été toréé en piquée ce printemps à Antequera. Trois des novillos ont pleinement satisfait le ganadero mais il reste encore du travail pour que tout soit parfait et l’on peut compter sur Juan Pedro Domecq pour que tous les ajustements soient faits. En ce moment deux novillos de la maison sont dans les cercaderos de Madrid réservés par Florito comme sobreros pour les novilladas de cette année à La Ventas. La plus jeune des ganaderias jerezana a tout son avenir devant elle et mérite d’être connue.

Jean Dupin

Malaga despedida de Ponce

Page 1 sur 47

© 2024 Corridasi - Tous droits réservés