AIGNAN C’EST DIMANCHE…

Arles, les prix de la temporada 2018

Les prix de la temporada arlésienne 1018 ont été remis vendredi soir par la municipalité arlésienne.

Meilleure novillada sans picadors: Ganaderia Olivier Fernay et filles.
Meilleur novillero sans picadors: Juan Antonio Valencia.
Meilleur novillero avec picadors: Adrien Salenc.
Meilleure corrida: Borja Domecq Solis, « Jandilla ».
Meilleur matador de la temporada: Juan Bautista, trophée qui lui a été remis par sa fille Liza.

close


A MUGRON, L’EFFET DORIAN…

Le lleno de dimanche dernier à Garlin, doit beaucoup à Dorian Canton. Non seulement à ses qualités toreras mais à ses qualités tout court. Dorian est un jeune homme simple, attentif aux autres, enthousiaste et sérieux. Il prend le temps de s’adresser à chacun et de répondre à toutes les questions. C’est ainsi que l’on a vu dimanche à Garlin, assis sur les gradins, de nombreux spectateurs -Palois notamment- qui ne connaissaient la corrida que de très loin : ils étaient là pour lui, pour soutenir ce jeune homme sympathique qui veut vivre son rêve.

Dorian a déjà son club, « Amido », qui réunit une centaine de membres; un groupe très actif qui se déplace en nombre pour suivre son torero. De nombreux jeunes venus, pour beaucoup de la région de Nay ou de son village natal d’ Asson, mais pas uniquement, étaient assis sur les tendidos garlinois. C’est réconfortant pour l’avenir de la tauromachie et, soyons plus prosaïque, rassurant pour les organisateurs.

Peut-on parler d’un effet Dorian ? L’aficion en tout cas a besoin de se retrouver de se reconnaître en des toreros qui portent ses couleurs, les valeurs dont elle se sent proche. Avec tant de talents nationaux, régionaux désormais, comment faire l’impasse sur cette réalité. Les organisateurs qui s’obstinent encore, tournant le dos à nos talents proches pour aller chercher ailleurs ce qu’ils ont à portée de mains, se trompent lourdement. Ils se tirent des balles dans le pied et ne profitent pas de cet élan que nos jeunes peuvent susciter dans le grand public comme nous l’avons vu dimanche à Garlin.

Verrons-nous se répéter cet effet Dorian lundi à Mugron ? Nous y croyons car nous pensons que le jeune homme a des arguments techniques incontestés, du courage et que son charisme plaît à tous et d’abord aux plus jeunes. Ces derniers en ont déjà fait leur idole comme on le voit sur cette photo de Philippe Capdevielle, prise à la volée sur le parvis des arènes des « Portes du Béarn » à Garlin.

Nous ajouterons que le cartel de Mugron sera particulièrement intéressant pour les aficionados du sud-ouest puisque Dorian sera opposé à un autre espoir de la tauromachie Aquitaine: Yon Lamothe. Le Tarusate fera ses débuts en novillada piquée et il a déjà beaucoup démontré sans picadors. Ce sera donc un duel passionnant arbitré par l’espagnol Francisco De Manuel une des têtes de série, si l’on peut dire, de la catégorie. Bien sur, ce seront les novillos de Baltasar Iban, un luxe, qui feront le roi de cette tarde qui a beaucoup d’attraits.

Pierre Vidal

Arles, Manzanares en triomphe

Arles. Samedi. Première de la Feria. Presque plein.
Toros de Garcigrande – Domingo Hernández (1º et 2º).
Morante de la Puebla, silence après avis et silence.
José María Manzanares, oreille après avis et deux oreilles.
Álvaro Lorenzo, oreille et ovation après avis.


Ouverture camarguaise à Arles

Novillos d' »El Retamar » pour Vic

Le 8 juin en matinale lidiés par André Lagravère « El Galo » et Dorian Canton.

ARLES, RENDEZ-VOUS A L’AUBERGE ESPAGNOLE

MADELEINE : Un abonnement = 2 corridas à Madrid


 Depuis début février, les abonnements aux spectacles taurins des Fêtes de la Madeleine ont débuté avec de très nombreux avantages pour les aficionados. Ils ont même eu droit à un nouveau cadeau offert par Madrid lors de l’annonce des cartels le 6 avril dernier.   Les abonnés de la Madeleine invités aux arènes de Madrid pour la San Isidro

Les abonnés de la Feria de la Madeleine, l’une des plus importantes Ferias françaises, sont les invités privilégiés de la plus importante Feria du monde taurin : la Feria de San Isidro à Madrid.

En s’abonnant à la Feria de la Madeleine, les aficionados se verront offrir un somptueux cadeau par les mandataires taurins des arènes montoises, Simon Casas et Marie Sara. Comme proposé lors de l’annonce des cartels montois, ce n’est plus une novillada et une corrida offertes mais bien deux corridas à Madrid, dans les arènes les plus importantes du Monde, lors de la Feria majeure de la saison taurine. Ils ont la possibilité, d’assister en direct :

À la corrida de toros du 14 mai 2019

Toros de La Quinta pour, Rubén Pinar, Javier Cortés et Thomas Dufau (torero montois).

Thomas Dufau Photo C. Vidal

Ce sera la première fois qu’un matador de toros du Sud Ouest participera à la Feria de San Isidro. Cette corrida qui ouvrira la feria de San Isidro propose la même thématique – Thomas Dufau face aux toros de La Quinta – que la corrida d’ouverture de la Madeleine.

À la corrida de toros du 17 mai 2019

Toros d’El Tajo y la Reina de Joselito pour Joselito Adame, Román, Álvaro Lorenzo.

L’occasion pour les abonnés du Plumaçon de voir la grande révélation Álvaro Lorenzo, également présent à la Madeleine lors de la corrida du jeudi.

Comment procéder ?

Tout abonné ayant renouvelé et réglé son abonnement avant le vendredi 10 mai 2019 à la Régie des fêtes, sera automatiquement enregistré et pourra récupérer ses places de corridas directement à la Taquilla de Las Ventas.

1 place d’abonné à la Feria de la Madeleine = 1 place pour les 2 corridas à Madrid.  

Les avantages classiques de l’abonnement :

•Invitation à la San Isidro

•La garantie du maintien de la même place chaque année

•4,5% de remise par rapport au prix individuel des billets des 5 corridas espagnoles

•L’invitation à la novillada non piquée

•La novillada piquée au prix modique de 10€

•Participation au tirage au sort de 5 callejones pour chaque corrida formelle  

Michelito à Texcoco

Les Fraile d’Aire sur Adour

Fiesta Campera Club taurin Marc Serrano

Page 1 sur 734

© 2019 Corridasi - Tous droits réservés