PAMPELUNE, JUAN LEAL RECOMPENSE

Juan Leal recevra le XXV Trofeo Taurino Hotel Sancho Ramírez “Al Detalle Para el Recuerdo” pour la Feria del Toro 2019 de Pamplona.

Le jury a récompensé le matador de toros français « pour son attitude courageuse et son pundonor lors d’un rendez-vous aussi important que de débuter à Pampelune avec le légendaire fer de Miura et pour sa capacité à’émouvoir le public lors de ses deux faenas ».

Nous avons dit ici tout le bien que nous pensions des deux faneas de Juan. De son entrega et de sa connexion avec le public. Il mérite bien cette prestigieuse récompense qui conforte notre jugement. Enhorabuena Juan.
Pierre Vidal

Mont de Marsan: Cayetano remplace Roca Rey

UNE JOURNÉE ORDINAIRE

   Tienta chez Casanueva, arènes de Pirette, lundi 15 juillet aux environs de midi (texte et photos Gilbert Lamarque site Cositas)

        Grande première dans le Sud-Ouest ganadero, Sébastien Castella est venu tienter samedi à la ganaderia El Palmeral (Olivier Martin). Ayant émis le souhait d’avoir l’opportunité de récidiver chez Casanueva, propriété de Guillaume et José Bats par l’intermédiaire de l’Arlésien Jérémy Banti, les ganaderos de Montsoué avaient préparé deux jolis erales.

C’est dans une ambiance intimiste que s’élança le plus jeune novillo, le maestro à la baguette, Tibo Garcia de second et Laurent Langlois à la pique.

Deux rencontres pour goûter le fer, et la tienta de cet excellent exemplaire se déroula sous le poignet magique  de Sébastien. Tout sembla d’une facilité déconcertante, le maestro toréant dans un mouchoir de poche ! Le novillo réglé, préparé pour la suite, soutenant le bon rythme proposé. Une bête en confiance, de la douceur. Un torero qui se régale remerciant le ganadero et offrant le fauteuil à Tibo Garcia qui profita lui aussi de ce buveur de flanelle. Excellent, ce petit Casanueva qui fléchissa  quelque peu, mais plutôt par le fait de son jeune âge. Beaucoup de classe.

Le second plus âgé, donc plus costaud au caractère plus affirmé, ne s’en laissa pas compter. Et toujours avec calme après la réception à la cape et les deux rencontres au cheval de Laurent Langlois, Sébastien effaça les coups de tête de ce novillo exigeant, légèrement distrait, regardant vers le large si la muleta perdait de son autorité. L’utrero, museau caressant le sable, finit a mas. Quand la « science » et les années rencontrent l’élégance et le temple malgré tout… ce léger coup de poignet pour retenir l’eral pour la passe suivante. Un détail, non.

Tibo termina par trois belles séries, deux à droite puis la dernière à gauche sous les précieux conseils du maestro, sachant que l’alternative dans le ruedo Saint-Gillois est imminent.

Jérémy Banti lui aussi présent au burladero.

Par une belle journée ordinaire, un superbe moment simple, mais un moment privilégié pour les rares aficionados invités : les heureux hommes !

Sébastien a souhaité revenir pour une autre belle journée ensoleillée. Ce sont ses mots.

                                                                           Gilbert Lamarque

Pampelune, le palmares complet

  • La Commission Taurine de la Casa de Misericordia a décidé de conférer le Trophée de la Feria du Toro à la ganadería de Núñez del Cuvillo, lidié le 12 ; et el Trofeo Carriquiri au n° 30,  Tinajón, de la ganadería de La Palmosilla, lidié en 4º lors de la corrida du 13, par José Garrido.
  • Javier Castaño, pour la meilleure estocade au 2º toro du 9 juillet.
    Joao Ferreira, les meilleurs banderilles pour le tiers devant le 5º toro du 9 juillet.
    – Au Mayoral que presenta le toro le plus brave à Francisco Javier Guillén, pour le toro “Brujito”, nº 56 de 500 kg de la ganadería de La Palmosilla, lidié en 1er le 13 juillet par José Garrido.
    – A la meilleure vara à Santiago Pérez, de la cuadrilla de Octavio Chacón, por la seconde puya au toro “Bravío”, de la ganadería de Miura, lidié en second juillet.

Valencia: classes pratiques

photos Joel BURAVAND

Valencia . . Première classe pratique. Six becerros de Las Ramblas,   

Alejandro Contreras (Escuela de Tauromaquia de Valencia), oreille

L’image contient peut-être : 1 personne, plein air

 José María Trigueros(Escuela de Murcia), vuelta al ruedo

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes sur des chevaux et plein air

 Jesús Moreno (Escuela de Albacete), deux oreilles  

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur des chevaux et plein air

Cristian Expósito (Escuela de Alicante), oreille;

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes qui pratiquent un sport, personnes sur des chevaux et plein air

 Ruiz de la Hermosa (Escuela de Guadalajara), ovation avec salut

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur des chevaux et plein air

Lalo de María (Escuela de Navas del Rey), ovation avec salut.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur des chevaux, enfant et plein air

Valencia . Seconde classe pratique. Six becerros de El Parralejo. Bien présentés et donnant du jeu.    vuelta al ruedo pour le quatrième et le cinquième. 

Manuel Perera (Escuela Taurina de Badajoz), ovation; 

Jorge Rivera (Escuela de Castellón), oreille; 

Julio Alguiar (Escuela de Málaga palmas

Javier Camps (Escuela de Valencia), deux oreilles; 

Guillermo Corbacho (Escuela de Algeciras), oreille;   

Germán Vidal “El Melli” (Escuela La Gallosina de El Puerto de Santa María palmas.

HAGETMAU, LA FERIA DU NOVILLO

éria d’Hagetmau 2019 : à noter pour la novillada non piquée la présence de Jean – Baptiste LUCQ (excellent à Mugron et Castelnau), SOLALITO (triomphateur à  Séville jeudi dernier) , Christian PAREJO (vainqueur du bolsin de Bougue) face aux novillos d’Alma Serena (ganaderia triomphatrice chaque année à Hagetmau)  et pour la novillada piquée la présence des triomphateurs de Madrid ( Rafael GONZALEZ), de Séville (Rafael GONZALEZ et Manuel DIOSLEGUARDE) et de Pampelune (Diego SAN ROMAN) face aux novillos de Montealto (ganaderia maintes fois répétée à Las Ventas).

communiqué Alain Dufau

Saintes Maries de la Mer: la corrida provençale

CARTELAZO POUR PALMA

Morante de la Puebla, Julián López « El Juli », José Mari Manzanares et Andrés Roca Rey, toros de Juan Pedro Domecq, c’est le cartelazo qui verra réouvrir les arènes de Majorque vendredi 9 la plaza de toros de Palma de Mallorca. Une corrida qui débutera à 21 heures 30 après que de nombreux épisodes législatifs aient débouché sur la possibilité de reprendre la corrida dans ces arènes qui furent très importantes.

Les cartels de Villaseca de la Sagra

Aux Saintes

photo dr

Saintes Maries De La Mer

Corrida du Centaure d’or. 1/2 entrée.

Toros de Gallon, de bon jeu. 

Rui Fernandes, oreille t deux oreilles;

Sergio Galán, silence et silence;

 Óscar Borjas, silence et ovation.

Page 1 sur 784

© 2019 Corridasi - Tous droits réservés