Samantha oups !

Voilà donc qu’une obscure députée des Français de l’étranger, au curriculum vitae mince comme une feuille de papier à cigarette, va connaître son heure de gloire médiatique en déposant une loi liberticide interdisant aux jeunes d’assister aux corridas. Samantha Cazabonne c’est désormais un nom qui sera célébré le lobby anti-taurin. Elle soutenue dans sa démarche par Gilles le Gendre qui, fatigué de faire la police dans un groupe dissipé (la REM), a pris le temps d’apporter sa bénédiction à Samantha. Il a traité au passage les amateurs de corrida « d’êtres anormalement constitués » selon le jeune nîmois Victor cité par Midi Libre. Il faudra s’en souvenir. Des échéances électorales se profilent, comment ne pas sanctionner l’insulte ?

Les arguments de Samantha (cf. son compte twitter) c’est l’Onu, le « machin » comme disait De Gaulle, dont personne ne fait plus cas par ailleurs (hélas !) et une prétendue majorité des français. Mais quelle majorité ? Comment l’a-t-elle mesurée ? N’est-ce pas, en république, la majorité décidée au  suffrage universel la seule qui vaille… sinon tout est possible. Une majorité des français est contre l’impôt, oups! Samantha dépose un projet de loi…

Dans une démocratie, le devoir des élus n’est-il pas de défendre les cultures minoritaires? Les français de l’étranger que Samantha représente lui ont-ils donné mandat pour ce projet de loi ? En a-t-elle débattu lors de sa campagne électorale ? De quelle autorité peut-elle se prévaloir pour prendre le contre-pied d’un membre de son propre gouvernement (cf. les récentes déclarations de Madame Darieussecq à Sud-Ouest) ? Oups! Samantha n’a peur de rien !

Son élection, avait été marquée, lors du premier tour, par une participation qualifiée de « famélique » (7,87%). Même si on ne contestera pas sa légitimité politique il faut s’interroger sur sa légitimité morale. Lorsqu’on réunit 35%,50 voix de 7,87% du corps électoral, il sied de rester modeste car franchement on ne pèse pas lourd.  

Samantha n’avance-t-elle pas en service commandé ?  Le débat d’hier n’était pas contradictoire. Il était largement inspiré des thèses anti-spécistes et par les mouvements qui les animent. Il y a là une réserve de voix importante et qu’importe le flacon… seule l’ivresse des victoires futures compte. Face à cela,  il ne sert à rien de gémir ni même de plaider l’évidente bonne foi : Samantha s’assoit sur les principes moraux, ceux du droit élémentaire des parents de décider de l’avenir de leurs enfants.

Que fera l’Assemblée ? Le projet ira-t-il au bout ? Ce sera 12, 16 ou 18 ans? Y aura-t-il des dérogations ? Des recours au niveau européens sont-ils possibles ?  Même si l’histoire n’est pas terminée, Samantha a déterrée la hache de guerre avec son grand Sachem Le Gendre. La mobilisation, magnifique déjà, doit continuer avec, pour commencer, une participation des aficionados massive à Samadet, Saint-Sever, Rion-des-Landes, Rodhilan, car tout sera scruté à la loupe et, comme ils ont commencé à le faire, les aficionados doivent prendre eux-mêmes leur destin en main.

Pierre Vidal

Interdiction de la corrida aux mineurs : une députée LREM confirme le dépôt d’une proposition de loi

https://www.francebleu.fr/infos/societe/interdiction-de-la-corrida-aux-mineurs-une-deputee-lrem-confirme-le-depot-d-une-proposition-de-loi-1571327884?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR0GC8LCnumremr_6mFzbNkzGW8uS4FEz5Kzu3OmzoOxUs5JGZLuspy4yPo#Echobox=1571328617

Jeudi 17 octobre 2019 à 18:04 – Par Renaud Biondi-MaugeyFrance Bleu GascogneFrance Bleu

Pour interdire l’accès des mineurs aux corridas et aux combats de coqs, une députée de la majorité, Samantha Cazebonne, a confirmé ce jeudi son souhait de déposer une proposition de loi. Elle a reçu le soutien du patron des députés LREM, Gilles le Gendre.

Corrida aux arènes de Dax - Photo d'illustration
Corrida aux arènes de Dax – Photo d’illustration © Radio France – Bernard Tessier

France

C’est à l’issue d’un colloque sur la protection de l’enfance ce jeudi que la députée LREM des Français de l’étranger Samantha Cazebonne a dévoilé son ambition : déposer prochainement une proposition de loi pour « protéger les mineurs de l’exposition aux sévices exercés sur les animaux« . Elle vise deux pratiques traditionnelles en France : les combats de coqs et la corrida

Selon elle il y a deux victimes de ces spectacles : « L’animal et l’enfant témoin. » Elle propose donc d’introduire une disposition après l’article 227-21 du code pénal pour interdire ces spectacles aux enfants. 

Samantha Cazebonne est soutenue par Gilles le Gendre

Il reste à ce jour 3 inconnues : 

  • En deçà de quel âge l’interdiction sera-t-elle proposée ? Aux moins de 18 ans, aux moins de 16 ans ou aux moins de 12 ans ? Il y a un débat sur ce point et « il s’agira d’établir l’âge exact » a indiqué la députée. 
  • Quand formellement la proposition de loi sera-t-elle déposée et débattue ? C’est le bureau du groupe La République en Marche qui le décidera, et il n’y a pour l’instant aucune indication. 
  • Cette proposition de loi a-t-elle des chances d’être adoptée ? On sait que certains députés de la majorité, comme ceux des Landes, y sont opposés. Pour autant, Samantha Cazebonne assure avoir à ses côtés de nombreux parlementaires. Et d’ailleurs le patron des députés LREM Gilles le Gendre, lui a apporté son soutien ce jeudi, à la fin du colloque. 

Le dépôt d’une telle proposition de loi, dont le bruit courait depuis plusieurs semaines, rencontre déjà des oppositions : près de 700 personnes ont défilé dimanche à Dax (Landes) pour dire non à une interdiction des arènes aux mineurs. 

In « Midi Libre »

À Paris, à l’initiative d’une députée qui veut interdire la corrida aux mineurs, un colloque sur la protection de l’enfance contre toutes les formes de violence était organisé. « On n’y a fait que le procès de la corrida », déplore un jeune aficionado nîmois qui y a assisté.  https://www.midilibre.fr/2019/10/17/nimes-la-colere-des-jeunes-aficionados-apres-le-colloque-sur-la-protection-de-lenfance,8487022.php?fbclid=IwAR3QU3X50cQ3ehyUbsK35m7o84oeL52EEpLKeOVG3taF8br_rxCxZeatfeA

« Quel âge avez-vous ?, m’a-t-elle demandé ? 24 ans, ai-je répondu. C’est bien, au moins, vous pourrez continuer à aller voir des corridas. » Tel est le seul échange que Victor Jalaguier dit avoir eu, ce jeudi, avec Samantha Cazebonne à l’Assemblée nationale à Paris.

Le premier est un jeune aficionado nîmois à l’origine de la création, sur Facebook (8000 membres en à peine dix jours), du groupe « Non à l’interdiction de la corrida aux mineurs » en réaction à la proposition de loi imaginée par la seconde, députée LREM de la 5e circonscription des Français de l’étranger, qu’elle porte avec Aurore Bergé, une autre parlementaire du parti présidentiel.

« Un débat non contradictoire »

Ce jeudi, donc, Samantha Cazebonne organisait un colloque international sur la protection de l’enfance contre toutes les formes de violences. « Ce thème a été manipulé lors d’un débat non contradictoire s’apparentant à un procès en inquisition contre la tauromachie sous toutes ses formes », explique le jeune étudiant nîmois qui regrette au passage que le monde taurin ne se soit pas plus mobilisé pour assister à ce colloque pour faire entendre la voix de l’aficion. A ses côtés, juste la chargée de communication de l’Union des villes taurines de France (UVTF).

« Lors de ce colloque, ajoute-t-il, ont été nommés et diffamés les enfants souhaitant aller aux arènes, ceux membres d’écoles taurines, leurs parents et les professeurs, les écoles taurines, les clubs taurins, les professionnels du secteur, les municipalités organisatrices de spectacles taurins, les chefs d’établissements scolaires et enseignants taurins et l’observatoire national des cultures taurines. »

Des excuses publiques demandées

Victor Jalaguier retient notamment les propos de Gilles Legendre, président du groupe LREM à l’Assemblée. « Il a associé tauromachie et violence animale en disant que ce sont des pratiques qui ne peuvent plaire qu’à des êtres anormalement constitués ». Il retient encore ceux d’une pédiatre expliquant « que les violences conjugales peuvent être comparées à la corrida ». « Les professeurs d’écoles taurines ont été accusés par Mathieu Ricard, docteur en génétique cellulaire et moine bouddhiste de mettre en œuvre les pulsions sadiques des enfants au lieu de les aider à les transformer », dit encore le jeune Nîmois.

Dans un communiqué, le collectif des jeunes aficionados rappelle que « le comité des droits de l’enfant de l’ONU n’a pas retenu la corrida comme élément perturbateur chez les enfants », que « les pays où la tauromachie est protégée et reconnue comme bien culturel ne sont pas davantage violents que leurs pays voisins sans tradition taurine » et que « la corrida est légale dans les villes qui peuvent se justifier d’une tradition ininterrompue, situation confirmée par le conseil constitutionnel le 21 septembre 2012 ». Il demande enfin à Samantha Cazebonne « des excuses publiques pour l’organisation d’un colloque au cours duquel des citoyens français ont été insultés, diffamés et calomniés ».

Saint-Sever 40 ans de la Peña Jeune Aficion


Voici le programme complet de notre 35ème Semaine Taurine et Culturelle de St Sever organisée par la Peña Jeune Aficion :

DIMANCHE 03/11/19 au Cloître des Jacobins :
Au Cloître des Jacobins à partir de 10h
Un Sommet de Gastronomie ,
La passion de toréer pour tous,
Le défi culturel, La grâce por sevillanas guitariste Yves Grall
Le tout sans trop se prendre au sérieux !!!!! 10 Penas et des Surprises
Cercle Taurin Soledad de Bougue,
Pena Cardeno de Grenade sur Adour,
Pena Campo Charro de Dax,
Pena Taurine Garlinoise,
Pena La Muleta de St Perdon,
Pena la Finca de Soustons,
Amicale de la Biche de St Sever,
Pena Osmosa de St Sever
Pena St Jean de St Sever

LUNDI 04/11/19 au Cloître des Jacobins :
VERNISSAGE à 19h animé par la Bicituna :
En ce 40ème anniversaire, c ‘est expo collective d’exception à la fois enracinée dans notre histoire et soucieuse de découvrir de nouveaux talents qui investie la chapelle des Jacobins. Les artistes :
– LOREN Pallatier,                                – Matthieu SODORE,
– Antoine VOISIN,                               – Jesus COBALEDA,
-Catherine DHOMBS,                        – Diego RAMOS,
– Hubert de WATRIGAN                    – Claude VIALLAT
CONFERENCE TAPAS à 21h :« CARTE BLANCHE A DON ZOCATO »Il fut a de multiples reprises celui qui fit vibrer les pierres des Jacobins et qui mit remarquablement en exergue les invités malgré eux, toujours avec talent, humour, poésie et érudition !!!! Aujourd’hui c’est lui le Maestro !!! 

JEUDI 07/11/19 au Cloitre des jacobins 21h :
« MANOLETE FLAMENCO »
Une première en Aquitaine !!! A la fois émouvante et percutante, telle est Anne PLANTAGENET, la récitante. L’écrivaine a été saluée plusieurs fois par la critique pour son œuvre « Manolete, le Calife foudroyé ». Nous avons le privilège de l’accueillir. Elle sera accompagnée par le talentueux guitariste Cristobal CORBEL  dans un voyage qui retrace avec force et profondeur la destinée du grand Manolete.

VENDREDI 08/11/19 au Cloître des Jacobins 21h :
« La tauromachie, il y a 40 ans , aujourd’hui et demain … »Ce rite se confronte aux souffles répétés d’une mondialisation culturelle galopante qui a ni âme ni tête. De prestigieux invités donneront leur analyse sur cette histoire et se projetteront sur un avenir auquel l’aficionado apportera également sa part de vérité.Les intervenants :
– Aracelli GUILLAUME ALONSO,            – Victor MENDES,
– Francis WOLFF,                                       – Jean Louis HAURAT,- Carlos ABELLA,                                     – Alberto GARCIA,
– Yves HARTE,                                           – Vincent Bourg « Zocato ».
A l’issue de la conférence, présentation et dédicace du livre  « Francis WOLFF, moments de vérité » par Pierre VIDAL.Fin de soirée animée par l’ami guitariste flamenco Paco el Lobo.

SAMEDI 09/11/19
CINEMA au Cinéma à 20h
Présentation exceptionnelle dans le Sud Ouest d’un film unique en présence de Francis WOLFF le philosophe et de Jesus MUNOZ le réalisateur mexicain. La clarté, la lucidité et la prise de conscience sont les fils directeurs de cette œuvre cinématographique originale, pertinente et courageuse destinée à tous. Ce film a été financé par le gouvernement mexicain et n’est pas encore distribué en Europe !!! 
A l’issue de la projection, présentation et dédicace du livre  « Francis WOLFF, moments de vérité » par Pierre VIDAL.Aux Burladeros à 20h

TAPAS Y VINOS avec la nuit TOROCK’N ROLL:22h LES CLANK’S : Enfants du rock’n’roll aux influences issues des Ramones, Clash et autres New York Dolis, leurs concerts sont toujours énergisants et survoltés.24h : RICKY AMIGOS : Ricky fonde ce groupe en 1983, créateur du flamenco rock et de la rumba and roll. Il ouvre la voie à des groupes comme Manu Chao et les Négresses Vertes. Un cocktail explosif et festif  fait de flamenco, de rumba et d’authentique rock’n’roll. 

DIMANCHE 10/11/19 Au Cloître des Jacobins
11h : Apéritif animé par « Gracias por las tapas »
12h : REPAS/CONFÉRENCE sur réservationLeur goût pour la gastronomie et leur capacité pour s’enflammer ne pouvaient trouver meilleure place qu ‘au sein de repas conférence. Nous nommons Juan Sanchez Fabres et Javier Sanchez Arjona. Ils seront accompagnés par des personnalités fortes et historiques que sont Richard Millian et Victor Mendes, les parrains de la peña. Le tout pour nous raconter l’aventure des deux torerazos ainsi que la saga des toros de Coquilla, encaste majeur du 20ème siècle et présent à St Sever  ce 11/11/19.
19h30 : Aux Burladeros TAPAS Y VINOS :
NUIT DU 40ème ANNIVERSAIRE avec « Va Voir Maman, Papa Travaille » Groupe atypico musical aux enchaînements inattendus de Gainsbourg à Duke Ellington, de Nino Ferrer à Claude François, d’Edith Piaf aux Beatles !!!!

LUNDI 11/11/19
9h Aux arènes Henri Capdeville Casse Croûte10h30 FIESTA CAMPERA piquéeNovillos de Juan Sanchez Fabres pour
Andres PALACIOS, c’est la traditionnelle place réservée à une découverte lors de la semaine taurine. Le fin torero d’Albacete, spécialiste de l’encaste Santa Coloma, vient de recevoir le prix du meilleur torero de cape de la feria d’Albacete. Antonio NAZARE, une des meilleures main gauche de l’escalafon, récent triomphateur de Mauguio, s’est présenté en France lors de la Semaine Taurine 2001 Thomas DUFAU, dernier triomphateur de la dernière corrida lidié par Juan Sanchez Fabres en mai 2013 à St Sever. Miguel Angel PACHECO révélation de Vic Fezensac 2019, s’est présenté en France lors de la Semaine Taurine 2013.
12h30 au Cloître des Jacobins Apéritif et Repas de l’Aficion animé par la peña Al Violin et RASTRO TAURIN
16h aux arènes Henri Capdeville NOVILLADA PIQUEE Exceptionnel Mano a Mano 
Novillos de la ganaderia Coquilla de Sanchez Arjona pour :
Francisco MONTERO, le coup de tonnerre de la temporada, triomphateur de Villaseca de la Sagra et de Arnedo. Alejandro MORA, l’artiste, auteur de l une des meilleures faenas de la temporada Sobresaliente : Juan Antonio PINTO
19h Aux Burladeros TERTULIA TAPAS

40 personnalités pro tauromachie dans une tribune au Figaro

Par Tony SelliezFrance Bleu Gard Lozère https://www.francebleu.fr/infos/societe/40-personnalites-pro-tauromachie-dans-une-tribune-au-figaro-1571343537?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR3MB7Wxq2AhdlU0TO5PCvHk-TcZUNiaFgefYjI8FNByc7wi1yxaqUIKMew#Echobox=1571343712

Ce sont précisément 38 personnalités qui prennent la plume dans Le Figaro pour défendre la corrida.

Pierre Arditi
Pierre Arditi © Maxppp –

Nîmes, France

Depuis cet été, la question est régulièrement remise sur le tapis : faut-il interdire la corrida aux mineurs ? Ce jeudi encore,  Samantha Cazebonne, une députée LREM,  a confirmé son souhait de déposer une proposition de loi. Dans Le Figaro, près d’une quarantaine de personnalités viennent de signer une tribune pour apporter leur soutien à la tauromachie, le jour même où un colloque international à l’Assemblée nationale mettait en débat l’interdiction de la corrida aux enfants pour les « protéger » des violences faites aux animaux.

« En démocratie, la liberté est le principe et l’interdiction doit être l’exception… l’idée même d’une interdiction de la corrida est un signal alarmant (…) ceux qui l’envisagent ne peuvent le faire qu’au nom d’une moralisation indue et parternaliste de la vie publique… La France ne peut incarner ce puritanisme rétrograde et triste » Extrait de la tribune dans Le Figaro

Parmi tous ces noms : Pierre Arditi, Jean Reno, Charles Berling, Denis PodalydèsBartabas, Ernest-Pignon-Ernest, Éric Dupont-Moretti, ou encore Rudy Ricciotti, l’architecte venu prononcer son brindis à Nîmes il y a quelques semaines juste avant l’ouverture de la féria. 

« Eric Dupont-Moretti côtoie dans les cours d’assises le meilleur et le pire de ce dont l’homme est capable. C’est un excellent avocat pour la corrida (…) mais au-delà de toutes ces personnalités, ce qui m’émeut c’est de voir le peuple aficionado se mobiliser » Le président des avocats du diable et créateur du Prix Hemingway Jacques-Olivier Liby.

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/l-appel-de-40-personnalites-la-corrida-est-un-art-et-nul-ne-doit-en-etre-exclu-20191017

« Temporada Grande », El Galo débute à la Monumental de Mexico

La première partie de la temporada grande de la Monumental de Mexico, les plus grandes arènes du monde, vient d’être présentée. Elle fait une large part aux toreros mexicains c’est bien normal mais on y verra aussi le péruvien Roca Rey, les espagnols Antonio Ferrera, Morante de la Puebla, Gines Marin et Pablo Aguado et l’inévitable Enrique Ponce. Emilio de Justo est annoncé dans la seconde partie de la temporada. Les cavaliers Diego Ventura et Pablo Hermoso de Mendoza (dans un second temps). Sébastien Castella sera là bien sur et surprise! le franco-mexicain André Lagravère « El Galo » confirmera comme matador puisqu’il aura pris son alternative à Mérida.

Dimanche 3 novembre: Toros de Fernando de la Morapara rejones y de Julián HamdanDiego Ventura, Antonio Ferrera, Leo Valadez José María Hermosillo, qui prendra l’alternative.

10 de novembre: Toros de Bernardo de Quirós pour Morante de la Puebla, Joselito Adame et Ernesto Javier ‘Calita’.

17 novembre: Toros de La Estancia pour Miguel Ángel Perera, Arturo Saldívar et Gerardo Adame.

24 novembre: Toros de Villa Carmela pour Juan Pablo Sánchez, Diego Silveti et Ginés Marín.

Dimanche 1 décembre: Toros de Reyes Huerta pour Enrique Ponce, Fabián Barba, Joselito Adame y Pablo Aguado, qui confirmera.

Le franco-mexicain, El Galo, débute dans un grand cartel à la Monumental !

8 décembre. Toros de Xajay pour Sebastián Castella, Paco Ureña, Octavio García “El Payo” et André Lagravere ‘El Galo’, qui confirmera.

Jeudi 12 décembre: (Corrida Guadalupana) Toros de Begoña pour Sergio Flores, Andrés Roca Rey et Luis David.

Dimanche 15 décembre: Toros de  Barralva pour David Fandila ‘El Fandi’, Fermín Rivera et José Mauricio.

Dimanche 22 : Corrida de ‘Tres Triunfadores Mexicanos’  toros de Montecristo.

Dimanche 29 : (Corrida de rejones y forcados) Toros de Vistahermosa pour Horacio Casas, Emiliano Gamero y Santiago Zendejas, Forcados Amadores de Lisboa, Forcados de Mazatlán, Forcados Amadores de Turlock.

Dimanche 5 janvier: (Corrida de banderilleros) Toros de Piedras Negras para José Luis Angelino, Antonio García ‘El Chihuahua’ et Gerardo Rivera.

Dimanche 12 janvier: Toros de Pozo Hondo pour Uriel Moreno ‘El Zapata’, Jerónimo et Antonio Mendoza.

Sont annoncés par la suite Pablo Hermoso de Mendoza et Guillermo Hermoso de Mendoza, Emilio de Justo et Arturo Macías.

Boujan reporté

bouj17h

COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION DES ACTEURS DE LA COURSE LANDAISE 18/10/2019

Au lendemain du championnat de France des écarteurs et sauteurs, le monde de la course landaise s’est réveillé avec la gueule de bois, conscient qu’une épée de Damoclès était suspendue au-dessus de sa tête, prête à tomber dans les jours suivants.

Nous sommes aujourd’hui dans la même situation qu’en 1995 où l’URSSAF souhaitait déjà rattacher la course landaise au régime général. Un combat de 3 ans avait mené à la création d’une assiette forfaitaire pour répondre aux spécificités de notre tradition.

Si le rattachement au régime des fédérations sportives n’avait pas été retenu à l’époque, c’est qu’il était inadapté :
• Il implique une hausse importante des cotisations pour les courses de compétitions ;
• Il implique une surcharge administrative avec l’édition de bulletin de salaire pour l’ensemble des spectacles ;
• Il n’a pas été prévu pour une activité saisonnière.

Les conséquences concrètes de sa mise en place sont multiples :
• La disparition immédiate de tous les spectacles promotionnels tel que le festival « art et courage » ou la « nuit du toro » ;
• La mort également des spectacles références de notre discipline : Concours landais et Championnat de France ;
• A court terme, la disparition de la plupart des courses de challenge, la majeure partie des comités ne pouvant pas absorber le surcoût à venir ;
• Les courses hors compétitions seront également impactées car une grande partie des comités organisateurs n’est pas structurée pour s’adapter à cette surcharge administrative ;
• A moyen terme, c’est l’activité des ganaderias qui est logiquement menacée.

Nous avons la certitude que cette situation n’est pas une fatalité. De nouveaux éléments nous confortent dans cette voie et nous donnent envie de nous battre.

Nous sommes conscients que cette décision peut être préjudiciable dans l’immédiat pour les comités concernés. Mais elle a pour objectif d’assurer leur survie à long terme.

Ce combat, l’ensemble du monde coursayre doit se l’approprier : c’est celui des comités qui ne résisterons pas longtemps, des ganaderos donc l’activité est menacée, des sociétés musicales pour qui les courses sont financièrement nécessaires, des coursayres qui souhaitent pouvoir continuer à assouvir leur passion, des enfants qui veulent continuer à rêver de boléros et de coursières.

La guerre pour que vive la course landaise n’est pas perdue.

Christophe DUSSAU, Président de l’association des acteurs de la course landaise

Tous à Rodilhan

MANIFESTE DES TOREROS EN FAVEUR DE LA LIBERTÉ CULTURELLE

De nouveaux toreros ont adhéré au manifeste proposé par Juan Bautista en défense de la liberté culturelle. 

Pablo et Guillermo Hermoso de Mendoza, Javier Cortés, Pedrito de Portugal, Gómez del Pilar, Miguel Ángel Sánchez.

Lundi, le manifeste accompagné de la liste définitive des signataires sera remis au Président de la République et au Gouvernement en même temps que le dossier préparé par les Villes Taurines et l’Observatoire National des Cultures Taurines. 

Les signataires sont :

José Tomás, El Juli, Andrés Roca Rey, José María Manzanares, Morante de La Puebla, Enrique Ponce, Alejandro Talavante, Miguel Ángel Perera, Paco Ureña, Juan José Padilla, El Fandi, Diego Urdiales, Diego Ventura, Pablo Hermoso de Mendoza, Guillermo de Mendoza, Cayetano, Álvaro Lorenzo, Manolo Vanegas, El Fundi, Víctor Mendes, Domingo López Chaves, Andy Cartagena, Emilio de Justo, El Cid, Pablo Aguado, Rafaelillo, Ginés Marín, Luis David Adame, Manuel Escribano, Alberto López Simón, Octavio Chacón, Pepe Moral, Fernando Robleño, José Garrido, Rui Fernandes, Alberto Lamelas, Javier Cortés, Pedrito de Portugal, Gómez del Pilar, Miguel Ángel Sánchez.

Page 1 sur 850

© 2019 Corridasi - Tous droits réservés