Page 2 sur 753

Baptiste Cissé se retire des ruedos


« Je mets fin à ma carrière de novillero avec picador. Une décision personnelle, définitive et mûrement réfléchie. Je voudrais remercier ma famille, mes amis et toutes les personnes qui m’ont aidé, soutenu, encouragé et qui ont cru en moi durant ce parcours qui m’aura permis de vivre une étape de ma vie dans laquelle je suis réellement très fier d’avoir vécu tout ce que j’ai pu y vivre.

Mon apoderado, Richard Milian d’avoir toujours été là pour moi, d’avoir su me conseiller et par la même occasion de m’avoir éduqué tauromachiquement parlant durant toutes ces années . Au toreo en general pour m’avoir inculqué des valeurs que j’ai toujours suivi dans cette profession, en essayant de toujours valoriser le toreo ainsi que l’habit de lumière . Merci à tous « . Baptiste Cissé , le 23/05/2019 .

Au CFT

La Newsletter du C.F.T.Les grandes arènes ouvrent leurs portes à nos élèves…


Raphaël PONCE DE LEON à la Monumental de VALENCIA, le 20 juillet, 


Nino JULIAN à DAX, le 15 août, à BAYONNE, le 30 août. 


Sans oublier les arènes qui ont le grand mérite d’organiser des Sans Picador :Alès, le 2 juin,La Brède, le 22 juin,Boujan sur Libron, le 30 juin,Riscle, le 3 août,Algemesi, en septembre…entre autres. 

Toutes les autres dates à consulter ICI


Nouveautés « au diable Vauvert »

Pour cette feria de Nimes 2019, le Diable est fier de vous présenter trois nouveautés :
– l’hommage de Jacky Simeon à Jean Lafont, Roi de Camargue, qui fait revivre le grand manadier amis des arts et ses plus beaux succès dans l’arène en une biographie qui se dévore comme un roman.Il le dédicacera en feria lors de l’hommage du 6 juin de 16h à 18h au Musée de la Romanité à Nîmes et à la librairie Teissier samedi 8 juin à 15h
– un essai philosophique accessible et pertinent, De l’envie de toréer par Christophe De Vos, instituteur de Nîmes membre, comme Jacques Teissier, de l’Association des Aficionados Practicos qui fêtera en juin ses trente ans. Tous deux dédicaceront leur livre lors de la journée festive des 30 ansde l’AFAP, le 29 juin à la manade de Franquevaux. Christophe De Vos fera également une dédicace pré-feria le mercredi 5 juin de 17h à 19h à la librairie Teissier à Nîmes.
– le polar érotique taurin du dacquois Frédéric Coudron, La suerte de Matar, qui met en scène un irrésistible maestro inspiré par Jose Tomas, aux prises avec une journaliste anti-corrida. Il a déjà conquis les libraires aficionados du Sud-Ouest, est le lauréat 2019 du Prix Feria remis à Millas. Retenu à Dax, il ne pourra venir à la feria de Nimes, nous aurons la joie de vous le présenter cet été.

Fiesta Campera à Montsoué

Madrid: El REY

Madrid,  Feria de San Isidro. Toros de Parladé et un  (3º bis) de Conde de Mayalde,  

El Cid, palmas ,   un avis et ovation avec salut ; 

López Simón,   un avis et oreille  , ovation avec salut;

 Roca Rey,  un avis et ovation (passage à l’infirmerie) ,   un avis et deux oreilles. 

Entrada: Lleno de « no hay billetes ».

El Cid a été invité à saluer à l’issue de son dernier paseo à  Madrid. Los toros sont sortis avec une devise noire en signe de deuil après le décès de Fernando Domecq Solís, oncle du ganadero de Parladé, Juan Pedro Domecq Morenés.

Présence du roi émérite Juan Carlos 1er auquel chaque torero a brindé un toro accompagné de l’infante. 

Roca Rey Parladé MADRID 22 MAI 2019 © Ferdinand De Marchi

Jour de gloire pour le jeune Péruvien Andrés Roca Rey qui est entré hier dans l’histoire de Las Ventas en réalisant une faena époustouflante face à un toro de Parladé sur lequel personne n’aurait misé un kopek à sa sortie. Un toro qui d’emblée cherchait les planches et qui fuyait les morsures des fers des cavaliers. Sa caste se révéla au troisième tiers grâce à l’habileté de son matador et de sa cuadrilla. Elle s’avéra piquante avec beaucoup de transmission et ce fut alors un duel sensationnel entre un jeune homme prêt à tout pour triompher et un grand toro de Domecq, répétant, humiliant, mettant la pression sans jamais se lasser. Un moment de « toreo grande » où Roca Rey, se livrant totalement, domina son adversaire, le conduisant à son rythme, des deux côtés, à gauche le plus souvent dans des séries inoubliables. La faena débutée au centre par des changées données immobile, gagna ainsi en profondeur, le toro ne mollissant pas. Le torero aguanta ses charges puissantes avec une tranquillité et un naturel fascinants, un sens du rythme parfait, toujours centré et citant de loin. Madrid se rendit au prodige qui termina par des bernardinas au cordeau un estoconazo, rematant ainsi le chef d’œuvre. Vuelta délirante et Porte du Prince brûlante qui restera dans les annales. Rappelons tout de même, qu’au toro précédent Andrés, un sobrero du Comte de Mayalde, il avait reçu une cornada de six centimètres de profondeur.

Le reste paraît un peu pâle face à ce final. Despedida d’El Cid « mi-fe mi-fa » sans que le torero de Salteras ne soit tout à fait bien ni tout à fait mal (sauf à l’épée ou il fut catastrophique). Il lui échut deux toros nobles mais sans le relief nécessaire au succès. Il reçut une ovation pour ces adieux du public reconnaissant de ces exploits précédents ; lui-même n’était-il pas déjà parti dans sa tête ? La jeune classe est là en effet…

Lopez Simon se justifia totalement toute l’après-midi. Il coupa l’oreille du second, un toro complet, à base d’entrega. Il montra qu’il avait lui aussi une technique solide et sut transmettre, à l’aide ce bon Domecq, ses qualités professionnelles qui s’appuient sur préparation solide dirigée par Diego Robles qui l’a rejoint. Son second, le cinquième, un manso perdido, se réfugia aux planches d’emblée. Il tenta le tout pour le tout entreprenant son travail dans ce terrain mais le toro ne voulut rien entendre. Il était allé à puerta gayola et il fut ovationné pour son courage. Sans doute voulait-il faire la pige à Roca Rey, mais le Péruvien, véritable extra-terrestre de la tauromachie, éclipsa ses efforts.

Véritable phénomène, Andrés rebat les cartes du toreo. Entrant dans des terrains nouveaux il bouge les lignes. S’il dure à ces hauteurs, c’est là la question car cela semble si difficile, il peut devenir un de ces « toreros d’époque », le premier non-espagnol. Il suscite en tout cas une passion légitime dans le public qui a des conséquences positives sur l’ensemble de la tauromachie. Rien ni personne ne semblent pouvoir l’arrêter.

Pierre Vidal

Parte médico du Dr. Máximo García:  ‘herida por asta de toro de 6cm. en tercio superior cara posterior muslo derecho que rompe fascial superficial y lesiona musculatura isquiotibial. Contusiones y erosiones múltiples. Es intervenido quirúrgicamente en la enfermería de la plaza de toros bajo anestesia local. Pronóstico: Reservado que no le impide continuar la lidia’.

El Cid Parladé MADRID 22 MAI 2019 © Ferdinand De Marchi
Lopez Simon Parladé MADRID 22 MAI 2019 © Ferdinand De Marchi
Roca Rey Parladé MADRID 22 MAI 2019 © Ferdinand De Marchi

Castelnau: le cartel

Cartel de Castelnau Rivière Basse: Isaac Fonseca, Christian Parejo et Jean Baptiste Lucq pour la novillada concours qui aura lieu le 7 juillet à 18 heures avec 3 novillos du sud-ouest: Bonnet, Astarac (JL Darré) et Alma Serana et 3 du sud-est Sainte Cécile, Gallon et Turquay.

Bayonne

Teaser présentation de la temporada bayonnaise 2019 from Ville de Bayonne on Vimeo.

Présentation de la temporada 2019 le vendredi 24 mai à 19h au Restaurant LA TXUNGA – 29, avenue du Capitaine Resplandy.

5 corridas, 1 corrida à cheval, 1 novillada avec picadors et 3 novilladas non piquées.

Une alternative, un seul contre 6, une corrida Goyesque, le Campo de Feria…

Des nouveautés, des surprises, de nouveaux visages et des vedettes qui font l’actualité…

Entrée libre et gratuite. Pot de l’amitié à l’issue de la présentation.

Site des arènes :   http://www.bayonne.fr/culture-et-loisirs/797-corridas.html

Renseignements : Office de tourisme de Bayonne 05 59 46 01 47

(Communiqué)

Fiesta campera exceptionnelle de la Peña Juan Bautista

Depuis l’année 1998, la Peña Juan Bautista organise au Mas de La Chassagne, sa fiesta campera annuelle.

Ce lieu chargé d’histoire et d’émotions confère les liens d’amitié qui unissent la famille Jalabert et les membres de la Peña éponyme.

En cette 22ième année d’existence de la Peña, coïncidant en cela avec la fin de carrière de Juan Bautista le 7 septembre prochain, lors de la Corrida Goyesque, nous avons souhaité organiser un Fiesta Campera le samedi 25 mai 2019 au Mas de La Chassagne, et donner à cette journée un caractère tout à fait exceptionnel.

Pour cette journée de rassemblement des adhérents de la Peña, notre Président emblématique Jacques Sourisseau, souhaite votre participation encore plus nombreuse que précédemment.

Les membres du bureau de la Peña, avec le soutien de vous tous, souhaitent accompagner moralement notre président dont le ressenti émotionnel sera très fort au cours de cette journée.

C’est aussi pour cela que nous avons imaginé une programmation mêlant dans cette journée, la convivialité, l’émotion, le souvenir, la gastronomie et bien sûr la tauromachie.

Le programme :

. 09h30 : accueil – petit-déjeuner

. 10h00 : visite de la ganadería

. 11h00 : tienta dans les arènes du Mas de La Chassagne avec Juan Bautista et une surprise

. 12h00 : Assemblée Générale

. 12h30 : apéritif

. 13h00 : déjeuné dans la bergerie du mas – accompagnement musical inédit.

D’ores et déjà, nous vous informons qu’une exposition relative à la carrière de Juan Bautista sera créée en septembre.

Enfin, nous allons organiser une tombola richement dotée de plusieurs objets taurins. Une partie de la recette sera reversée à un œuvre caritative.

En espérant pouvoir compter sur votre présence, nous vous prions d’agréer l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Le Bureau de la Peña Juan Bautista

CONVOCATION A L’ASSEMBLEE GENERALE

 25 mai 2019 à 12 heures au Mas de La Chassagne – 13200 Arles.

ORDRE DU JOUR :

➢ Discours du Président

➢ Rapport financier sur les comptes arrêtés au 31 décembre 2018.

➢ Rapport moral

➢ Approbation des comptes financiers et du rapport moral

➢ résolution soumises au vote des adhérents.

➢ Plan d’action 2019

➢ questions diverses.

________________________________________________________

➢ Réservation journée FIESTA CAMPERA du 25 mai 2019.

Nom :……………………………………….Prénom…………………………………..

Adresse :………………………………………………………………………………….

              …………………………………………………………………………………..

Adresse mail ……………………………………@…………………………………….

N° tel ……………………………………..

Réserve leur participation et joignent un chèque de :       X 35 €  =        €        

à l’ordre de : PEÑA JUAN BAUTISTA

chez Jacques SOURISSEAU  8A, rue Guizot – 30000 Nîmes

_______________________________________________________________

➢ CARTE DE MEMBRE AN XXII – 2019 : 20 €

Nom :……………………………………….Prénom…………………………………..

Adresse :………………………………………………………………………………….

              …………………………………………………………………………………..

Adresse mail …………………………………… .@……………………………….

N° tel ……………………………………..

Adresser un chèque de20 € à l’ordre de : PEÑA JUAN BAUTISTA

chez Jacques SOURISSEAU  8A, rue Guizot – 30000 Nîmes

Le prochain Café Toro

Ce dimanche au Mexique

Seybaplaya. Toros de Quiriceo. Lerejoneador Horacio Casas, silence et silence; José Luis Angelino, deux oreilles; Gerardo Adame, silence et deux oreilles. Entrée: Lleno.

Tenabo. Toros de José Julián LlagunoArturo Saldívar, silence et silence; Gerardo Rivera, deux oreilles et palmas. Entrée: Lleno.

Calkin. Toros de San RafaelSalvador López, vuelta al ruedo; Rodrigo Cepeda « El Breco », oreille et ovation à celui  de regalo. Entrée: Lleno.

Tixcocob. Toros de La CeibaSan Francisco et DzitoxAntonio Romero, silence avec avis et silence; Germán Rodríguez, oreille et silence avec avis. Entrée: Lleno.

Tuxpan. Toros de Puerta Grande Le rejoneador Tarik Othón, silence avec avis et deux oreilles et rabo; Alejandro Martínez Vértiz, deux oreilles et silence. Entrée:  lleno.

Ciudad Satélite. Plaza La Florecita. Novillos de Santo TomásJosé Sainz, silence; Roberto Román, vuelta al ruedo avec pétition; Sebastián Ibelles, deux oreilles; José Alberto Ortega, oreille. Entrée:   deux tiers de plaza. Fernando García hijo salut aux en las banderilles du second. Roberto Román s’est coupé la coleta à l’issue la lidia de son novillo.

Page 2 sur 753

© 2019 Corridasi - Tous droits réservés