Auteur : Pierre Vidal Page 1 sur 708

Arnedo avec « No hay Billetes »

Le Samedi 23 Mars nous vous proposons une journée à ARNEDO (Rioja) avec une corrida au cartel attractif.

Cliquez sur l’affiche et réservez (nombre de places limité)

nohaybilletes.com

Thomas Dufau et Juan Leal probables à la San Isidro

Selon le site http://www.mundotoro.com, Thomas Dufau aurait un poste à la féria de la San Isidro à Madrid dans un cartel relevé : Thomas Dufau, David Galván et Joaquín Galdós, toros de Valdefresno. C’est encore officieux mais probable. Si cela se confirme c’est un fait historique car c’est la première fois qu’un torero originaire du sud-ouest de la France serait inclus dans le cycle Isidril. Enhorabuena Thomas. Toujours selon la même source: Sébastien Castella serait cité trois fois au cours de la féria. Enfin Juan Leal est annoncé lui aussi dans un grand cartel avec Octavio Chacón et Javier Cortes face aux fameux toros de Pedraza de Yeltes. Nos félicitations à Juan aussi, c’est une belle opportunité mais aussi une grande responsabilité pour lui de tuer une des ganaderias vedettes du moment. Au total donc 5 postes pour des matadors français c’est bien…

Jean Louis Darré à la Lidia d’Orthez

Sur la photo : Antoine Gonzalez, Pierre Vidal et Jean Louis Darré récompensé par le président de la Lidia.

Le club taurin d’Orthez « La lidia » a consacré sa soirée de vendredi au ganadero gersois Jean Louis Darré. Plus de 70 personnes pour cette soirée qui a séduit le public avec une présentation du film qui lui a été dédié en présence de deux de ses réalisateurs Antoine Gonzalez et Pierre Vidal et un débat prenant où le ganadero a évoqué les joies et aussi les difficultés de la vie quotidienne d’un élevage de toro de combat. On se souvient que la saison dernière, l’éleveur gersois a présenté un novillo de son fer Astaracq et le soir un toro du Camino de Santiago dans les arènes d’Orthez. C’est donc en habitué du Pesqué qu’il est venu à « La lidia » où on lui a fait un accueil chaleureux.

LES CARTELS DE BOUJAN

Samedi, 29 juin. Novillos de Antonio Silva pour Manuel Ponce, Aquilino Girón et Cristian Pérez.

Dimanche 30. Matin Erales de Concha y Sierra pour Nino et Guillermo García. Lucas Miñana combattra un eral de Fernay.

Dimanche 30. Novillos de Veiga Teixeira pour Abel Robles, Maxime Solera et Cristóbal Reyes.

Valence, mano à mano samedi

En raison de la baisse de José Mari Manzanares qui ne reprendra qu’à Castellon la corrida de samedi au coso de la calle Jativa se transforme en mano à mano entre Enrique Ponce et Paco Ureña. Toros de Juan Pedro Domecq.

Traditions taurines de Nîmes Métropole

Grand Bolsín taurin 2019

Ouverture des candidatures aux apprentis toreros pour les tientas de sélections du Bolsín 2019

Les candidatures 2019 sont ouvertes jusqu’au 12 août à 12h à tous les apprentis

toreros européens, âgés de 16 à 21 ans.

Vous trouverez en pièces jointes le communiqué de presse ainsi que l’extrait du règlement 2019.

Les tientas de sélections du grand Bolsín taurin se dérouleront le samedi 24 août 2019 à 9h dans les arènes de Clarensac.

La finale aura lieu dans les arènes de Saint-Gilles le dimanche 25 août 2019 à 10h30.

Contact : Direction de la Communication – 04 66 02 54 32

CASTELNAU-RIVIÈRE-BASSE FAIT SON CHOIX

Ganaderia Turquay
Ganaderia de Sainte Cécile
Ganaderia Gallon

La commission taurine des arènes de Castelnau Rivière Basse vient de choisir trois de ses novillos pour sa novillada concours d’élevages qui se déroulera le 7 juillet. Comme les années précédentes, il sera fait appel à du bétail exclusivement français. Mais cette année le sud-est sera opposé au sud-ouest. Les ganaderias des Frères Gallon, Sainte Cécile et Turquay ont donc été retenues pour le sud-est. Pour représenter le sud-ouest, les élevages du Lartet et de Jean Louis Darré devraient être sélectionnées un dernier nom restant à choisir.

VALENCE, PUERTA GRANDE POUR LOPEZ SIMON

Valence jeudi, cinquième de la feria de Fallas. 1/2 arène

Toros de Zalduendo, justes de présentation, commodes de têtes et inégaux de trapio.

Antonio Ferrera, ovation et saluts et silence après avis;

El Fandi, ovation et saluts et oreilles après avis; 

López Simón, oreille et oreilles après deux avis.

Corrida « barrata » de Zalduendo qui a manqué de race, de transmission et de force dans l’ensemble, donnant un spectacle inodore mais commode pour les professionnels en face. Antonio Ferrera qui a annoncé son départ chez Emsa toros c’est à dire chez le miliardaire mexicain Antonio Balleres, a fait preuve de son habituel officio et de ses détails précieux comme la mise en suerte du quatrième galleando por chicuelinas marchées. El Fandi a fait, avec de la réussite, son show habituel aux banderilles, un tiers qui plaît ici. Il tua son second d’une bonne estocade et coupa une oreille liée à ses impressionnantes capacités physiques. Première Puerta grande pour Lopez Simon prototype du torero commercial, sans beaucoup de personnalité mais très préparé excellent tueur (c’est ceux-là qui coupent le plus d’oreilles). A son crédit une estoconazo face au troisième toro. L’épée de la féria pour le moment. Peu d’émotion somme toute…

Photos J. Buravand

VALENCE, OREILLE POUR AGUADO

Valence, mercredi. Quatrième de Fallas. Un tiers d’entrée

Toros de Alcurrucén.

Álvaro Lorenzo, ovation et saluts après pétition et ovaion et saluts après avis;

Luis David, vuelta al ruedo après étition et ovation et saluts après avis;

Pablo Aguado, oreille et silence. 

Corrida inégale de présentation, diversement et de poids très variable. Elle se montra comme le veut l’encaste: froide à la sortie et peu spectaculaire à sa sortie, manseando sous le cheval, avec une pointe de genio mais maniable par la suite.

Beaucoup de sécurité de la part d’Alvaro Lorenzo qui a montré, à son second passage surtout, son officio et sa maturité. Il assure avec sincérité dans les moments compliqués. Il y en eut car son lot ne fut pas des plus commodes. Pablo Aguado a ses fans: il le doit à ses manières élégantes, son toreo très sévillan exécuté devant le meilleur lot du jour. Visiblement le président fait partie du club: il lui céda une oreille après une épée très basse alors qu’elle n’était demandée que par une petite minorité. De la fraîcheur et de l’originalité chez Luis David dont on ne pourra pas contester la volonté. Il est le prototype de la tauromachie mexicaine, allègre et vaillante: il a donc sa carte à jouer dans la temporada à venir.

Photos J. Buravand

Café toro

Page 1 sur 708

© 2019 Corridasi - Tous droits réservés