Catégorie : divers Page 1 sur 17

Écoutons-les, Adour Aficion

Écoutons-les ! Part 2 from Valérie LHERAUD

Le pire est à venir

Image
Baiser de paix entre Pedro Sanchez (PSOE) et Pablo Iglesias (Podemos)… sur le dos des aficionados ?

Comme le dit ce jeudi matin le grand quotidien de droite espagnol ABC, l’accord surprise de gouvernement entre Podemos et PSOE est extrêmement dangereux pour le secteur taurin car il comporte en numéro 3, une clause sur « la garantie d’un traitement digne pour les animaux ». Nous sommes, nous les taurins, directement visés car Podemos fait de l’interdiction pure et simple de la corrida une obsession pour laquelle Pedro Sanchez, secrétaire du PSOE, il l’a dit à plusieurs reprises, n’éprouve, lui aussi, qu’antipathie.

Les taurins, Morante en est un exemple, se sont tirés une balle dans le pied en soutenant publiquement VOX qui est désormais un alibi pour cette alliance de dernière minute qui s’appuie justement sur un prétendu antifascisme. Il ne fallait surtout pas s’identifier à ce parti, qui même s’il a le vent en poupe ne dirigera jamais l’Espagne; pas plus d’ailleurs que le programme économique de Podemos ne sera jamais appliqué car l’Europe, inflexible sur l’orthodoxie libérale, veille (cf. le film de Costa Gavras). Il faudra donc que cette coalition inédite trouve des mesures symboliques pour satisfaire ses partisans: l’interdiction de la corrida (comme elle l’a été en Catalogne dont l’indépendance est défendue par Podemos) est toute désignée car emblématique pour ces adversaires.

L’ ABC pointe le mécanisme qui nous guette : « 1/ Définir la Fiesta comme vieille, cruelle et antidémocratique. 2/ Autoriser et favoriser toutes manifestations antitaurines. 3/ Supprimer l‘information taurine sur TVE. 4/ Interdire que les mairies intègrent dans leurs fêtes des spectacles taurins. 5/ Promulgation de normes qui interdisent l’accès aux arènes des mineurs aux arènes. 6/ Promotion des référendums locaux sur l’interdiction des toros. 7/ Exiger que les corridas se déroulent à la portugaise, sans effusion de sang. 8/ Une  fois la diminution des spectateurs assurée, comme à Barcelone, interdire les spectacles taurins ».

Il s’agit bien de réalités, pas de spéculations ni même de craintes car, sur les mesures symboliques, Podemos ne cédera pas et sans doute sont-elles déjà actées par le PSOE dans sa négociation surprise avec le mouvement d’Iglesias.

La seule manière de réagir contre ces menaces c’est la mobilisation des aficionados en Espagne comme en France. Une mobilisation immédiate, préventive en quelque sorte et massive. Mais les aficionados sont dans le déni (« ça n’arrivera jamais! »), peu enclin au militantisme. Il y a donc un vrai souci. Le futur est sombre. Le pire est à venir…

Pierre Vidal

PRIX HEMINGWAY 2020 – APPEL À TEXTES

DATE LIMITE DE PARTICIPATION : 31 JANVIER 2020

Dotation du Lauréat : 4 000 euros

Seizième Édition organisée par Les Avocats du Diable

– APPEL À TEXTES –

Les Avocats du Diable ont le plaisir de vous annoncer que la seizième édition du Prix Hemingway est lancée.

La date limite de réception des nouvelles est fixée au 31 janvier 2020.

L’auteur(e) de la nouvelle lauréate recevra la somme de quatre mille euros (4000) et un callejón aux arènes de Nîmes pour la temporada suivant l’année de remise du Prix, offerts par Simon Casas Production, partenaire du Prix Hemingway.

Votre nouvelle doit être envoyée (au format WORD exclusivement) par mail à prixhemingway@lesavocatsdudiable.com

Elle doit être accompagnée des documents suivants :

– biographie

– bibliographie

– coordonnées : adresse, mail, numéro de téléphone – photo de l’auteur(e) au format jpeg.

Il ne doit pas excéder 22.500 signes, espaces compris.

Le texte présenté doit être impérativement inédit, et ne concourir à aucun autre prix littéraire.

Créé en 2004 par Les Avocats du Diable sur une idée de Marion Mazauric et Simon Casas, le Prix Hemingway récompense chaque année une nouvelle inédite sur le thème de la tauromachie, son univers ou sa culture, d’un écrivain français ou étranger ayant déjà publié (quel que soit le support : édition classique, numérique, blog, journalisme…). Il n’est pas demandé aux auteurs d’être pour ou contre la tauromachie, mais de faire œuvre de littérature à partir de cet univers, pris au sens le plus large (corrida, tauromachie équestre, landaise, culte de Mithra, course camarguaise…).

Les nouvelles participant au PH sont lues par le jury et le comité de sélection en français, espagnol ou anglais, à charge pour l’auteur écrivant dans une autre langue de faire traduire et présenter sa nouvelle dans l’une de ces trois langues.

La sélection des nouvelles finalistes est effectuée sous anonymat par les membres du jury assistés de lecteurs et traducteurs, aficionados ou pas.

Un recueil composé de la nouvelle lauréate et des meilleures nouvelles est publié chaque année par les éditions Au diable vauvert, partenaires des Avocats du Diable et du Prix Hemingway.

Comme chaque année depuis seize ans, le jury 2020 sera présidé par Laure Adler. Les membres du jury se réuniront pour délibérer et désigner la nouvelle lauréate à l’occasion de la Feria de Pentecôte 2020 à Nîmes.

Comptant sur votre participation,

Suerte para Todos !

Jacques-Olivier Liby, Président des Avocats du Diable

(Communiqué)

Francis Wolf sur l’interdiction de la corrida aux mineurs : « ce projet est absurde ».

Le philosophe Francis Wolff était l’invité de la semaine culturelle organisée par la peña Jeune Aficion de Saint Sever qui fêtait ses quarante ans la semaine dernière. A cette occasion il nous a donné son sentiment sur le projet de loi porté par Aurore Bergé et Samantha Cazabonne qui vise à interdire la corrida au moins de 16 ans pour préserver la jeunesse de la violence :    

Mon premier sentiment c’est d’espérer que cela échoue. Que cela n’arrive pas sur le bureau de l’Assemblée. Et si par hasard ça se passe que cela ne soit pas adopté. Chacun sait que les enfants ne sont qu’un prétexte et qu’il s’agit de couper l’herbe sous le pied aux aficionados et plus spécialement à la transmission de l’aficion. Ce qui permet à une culture de se transmettre ce sont les rapports parents/enfants. C’est une éducation qui se fait en famille progressivement. Les enfants y adhèrent ou pas c’est autre chose. C’est fait aussi pour détruire les rêves de certains de devenir torero.

-Y-a-t-il des raisons valables de le faire ?

-On invente des prétextes. C’est comme pour la nudité: en fait ce sont les parents qui sont choqués par la nudité. J’ai amené mes enfants petits à la corrida, mes amis aussi, je n’en connais pas que cela ait traumatisés qu’ils y reviennent ou pas. C’est l’occasion d’expliquer ce qu’est un toro. Jamais un enfant avec son chien et son chat ne comprendrait ce qu’est un toro sauvage Tous les psychologues le savent, ce n’est pas comme ça que se communique la violence. La violence ne se transmet pas en regardant un spectacle comme la corrida. D’ autant que la violence dans la tauromachie, est une violence sublimée, ritualisée. Elle a un sens à l’intérieur d’une symbolique à laquelle les enfants sont très attentifs. Ils posent des questions : pourquoi le toro charge ? Pourquoi l’homme fait-il ceci ? Ça leur donne une sorte de prise de conscience d’une animalité à laquelle ils ne sont pas habitués. Donc ce projet est absurde et je me battrai pour qu’on ne coupe pas l’herbe sous le pied à la corrida de cette façon.  

-Beaucoup d’aficionados sont dans le déni, ils pensent que cela n’arrivera jamais. Y-a-t’il un vrai risque ?

-Il y a un vrai risque dans la mesure où c’est comme ça que ça commence. C‘est comme ça que cela a commencé à Barcelone. Barcelone était une des arènes les plus fréquentée au cours du XXème siècle. On a commencé à interdire aux adolescents de venir et quelques années plus tard c’était l’interdiction pure et simple. En même temps cela a correspondu à une génération: les andalous de l’intérieur, n’ont pas voulu transmettre parce que cela paraissait honteux. L’interdiction a fonctionné comme un signal montrant que ça ne serait pas bien d’aller à la corrida. Quelques années plus tard la corrida était morte en Catalogne

-Il faut donc se méfier ?

-Oui. La corrida est blindée jusqu’à maintenant juridiquement. Il y a eu des tentatives depuis une dizaine d’années pour l’interdire, changer la loi. On est passé par les Cours d’Appel, le Conseil Constitutionnel et tout a échoué. Maintenant la technique est nouvelle mais elle est habile car une société comme la nôtre est toujours sensible à l’argument des enfants. Dès lors que l’on parle des enfants cela devient une sorte de vérité intouchable. Cela désigne la tauromachie comme si c’était une obscénité, comme il s’agissait de sexe ou de la violence.

Recueilli par Pierre Vidal

A lire: « Francis Wolff, moments de vérité » par Pierre Vidal, collection La Verdad, éditions Gascogne.

Photo tirée du film « Un filosofo en la arena »

Lettre d’Alain Rousset aux acteurs de la Course Landaise

L’image contient peut-être : texte

 Lettre de Monsieur Rousset, Président de la Région Nouvelle Aquitaine !

Lors de notre réunion d’hier, nous avons eu la chance de vous relater les mots du Président de notre Région en soutien à notre sport destinés à Monsieur Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes Publics.

Avec l’espoir, dans les jours à venir, de recevoir de tels soutiens qui pourront peser dans la suite de nos actions.
#SOUTIENSCOURSELANDAISE

✅ Signez la pétition ici 👇🏻
http://chng.it/LXt6sNT5WS

Gilles Legendre répond à la FSTF

PPL réponse Gilles de Gendre

ici donc la réponse de Gilles Legendre, président du groupe LReM adressée à la Fédération des sociétés taurines de France. 

Ce parlementaire a-t-il le sens de l’humour ou se moque-t-il des parents aficionados lorsqu’il écrit  : « Samantha Cazebonne continue de travailler à sa proposition de loi avec méthode dans un dialogue ouvert et franc avec les différents acteurs ».  Travailler avec qui ? La réponse se trouve en partie sur le site de la Flac : « C’est pour nous un honneur qu’elle (S. C.) nous ait choisis pour l’accompagner dans son projet sur lequel Roger LAHANA, secrétaire de la Fédération, a travaillé ».
Lahana ancien vice-président du CRAC Europe, d’où il a été écarté dans des conditions rocambolesques, également membre d’Antidote Europe – un comble pour celui que certains surnommaient le « vivisecteur » – et membre d’honneur des Chats Libres de Nîmes. Il est aussi très lié au « monde » boudhiste. Auteur de romans que certains qualifient de pornographiques sous le pseudo d’Anna Galore. De plus cet individu a fait pratiquer, dans sa société Neorphys (radiée du RCS en 2016), des tests sur animaux pour régler les troubles du désir féminin… On voit tout se suite ses qualités en matière de protection de l’enfance et l’éclairage qu’il a pu donner à la députée.

Un point intéressant – renforçant notre passion – dans la réponse de G. Legendre : « Ma collègue ne souhaite pas remettre en cause la corrida comme héritage culturel » (souligné par nous) précédé plus haut par : « votre attachement légitime à une pratique traditionnelle qui fait partie d’une identité régionale ».

Alors continuons à informer nos parlementaires et autres élus de l’inutilité de cette loi liberticide pour les parents et leurs enfants.

in http://lotaureroge.canalblog.com/archives/2019/11/02/37758341.html?fbclid=IwAR18M7BbcaCYD9xQ07eJqcsZTLpn5M41OCtGJet3fGdlG9skYlBwIjO1v4U

NDLR:

Je vois dans cette réponse de Gilles Legendre -outre les commentaires susdits tout à fait appropriés- des points positifs néanmoins. D’abord la prise en compte de « la corrida comme héritage culturel ». Ensuite, la volonté d’un « dialogue ouvert » qui n’a pas eu lieu jusqu’à maintenant mais dont il faut saisir l’opportunité si elle se présente concrètement car nous sommes des gens tolérants et honnêtes prêts à nous expliquer dans un cadre respectueux. Et enfin la dernière phrase: le groupe se prononcera sur le dépôt du projet de loi « au moment où il le jugera opportun ». C’est une ouverture vers toutes les éventualités: les pires comme les meilleures. On en dira pas plus mais tout le monde aura compris. Restons vigilants donc et mobilisés mais gardons le moral.

Pierre Vidal

Saint-Sever rappel du week-end

stsev15w

DIMANCHE 10 Au Cloître des Jacobins :11h : Apéritif animé par « Gracias por las tapas »12h : REPAS/CONFÉRENCE sur réservationLeur goût pour la gastronomie et leur capacité pour s’enflammer ne pouvaient trouver meilleure place qu’au sein de repas conférence. Nous nommons Juan Sánchez Fabrés et Javier Sánchez Arjona. Ils seront accompagnés par des personnalités fortes et historiques que sont Richard Millian et Victor Mendes, les parrains de la peña. Le tout pour nous raconter l’aventure des deux torerazos, ainsi que la saga des toros de Coquilla, encaste majeur du 20ème siècle et présent à St Sever  ce 11/11/19.19h30 : Aux Burladeros TAPAS Y VINOS :NUIT DU 40ème ANNIVERSAIRE avec « Va Voir Maman, Papa Travaille », Groupe atypico-musical aux enchaînements inattendus de Gainsbourg à Duke Ellington, de Nino Ferrer à Claude François, d’Edith Piaf aux Beatles !!! LUNDI 119h : Aux arènes Henri Capdeville, Casse Croûte10h30 : FIESTA CAMPERA piquéeNovillos de Juan Sánchez Fabrés pour…Andrés PALACIOS, c’est la traditionnelle place réservée à une découverte lors de la semaine taurine. Le fin torero d’Albacete, spécialiste de l’encaste Santa Coloma, vient de recevoir le prix du meilleur torero de cape de la feria d’Albacete.Antonio NAZARÉ, une des meilleures main gauche de l’escalafón, récent triomphateur de Mauguio, s’est présenté en France lors de la Semaine Taurine 2001.Thomas DUFAU, dernier triomphateur de la dernière corrida lidiée par Juan Sánchez Fabrés en mai 2013 à St Sever.Miguel Ángel PACHECO, révélation de Vic-Fezensac 2019, s’est présenté en France lors de la Semaine Taurine 2013.12h30 : au Cloître des Jacobins, Apéritif et Repas de l’Aficion animé par la Peña Al Violín et RASTRO TAURIN

stsev15f

16h : aux arènes Henri Capdeville, NOVILLADA PIQUÉE. Exceptionnel Mano a Mano… Novillos de la ganadería Coquilla de Sánchez Arjona pour :Francisco MONTERO, le coup de tonnerre de la temporada, triomphateur de Villaseca de la Sagra et d’Arnedo.Alejandro MORA, l’artiste, auteur de l’une des meilleures faenas de la temporada.Sobresaliente : Juan Antonio PINTO.19h : Aux Burladeros, TERTULIA TAPAS

stsev15j1

L’homme et l’animal à Bordeaux

Nouveaux Lauriers pour Castella

sc08wz

Palmarès 2019 de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard section Sud-Est…

La commission Corrida Sud Est de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard s’est réunie le vendredi 8 novembre 2019 à Nîmes au musée des Cultures Taurines de Nîmes avec la présence de Laurent CADÈNE, Délégué National et secrétaire général, et d’Arnaud FRADE, délégué régional de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard.

A l’issue des délibérations, les lauréats de la temporada 2019 sont :

sc08h

Meilleur matador : SÉBASTIEN CASTELLA

pdy08h

Meilleur lot de toros de corrida : Ganadería PEDRAZA DE YELTES à Béziers

ms08h

Meilleur Novillero : MAXIME SOLERA

pm08h

Meilleur lot de novillos : Ganadería PAGES-MAILHAN (Nîmes et Béziers)

sol08h

Meilleur Novillero sans picador : SOLALITO

margé08h

Meilleur lot de novillos en Sans Picador : Ganadería MARGÉ (Béziers)

Deux coups de cœur ont été décernés :

jb08h

JUAN BAUTISTA, pour l’importante corrida goyesque lors de sa despedida le 07/09/19 à ARLES

bou08h

Le collectif « Touche pas à mes passions » qui lutte contre l’interdiction d’accès aux arènes aux mineurs.

uctpr08h

Les trophées seront remis lors de la prochaine Assemblée Générale de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard le samedi 25 janvier 2020.

(Communiqué)

Source torofiesta.com

Le Toro bravo à la conquéte de Bruxelles

L’exposition “Toro bravo, guardián de la biodiversidad” obtient un grand succès au Parlement Européen. Elle est présentée par l’Unión de Criadores de Toros de Lidia, par l’intermédiaire de l’eurodéputé et membre de la Commission de l’Agriculture et du Développement Rural, Juan Ignacio Zoido.

Page 1 sur 17

© 2019 Corridasi - Tous droits réservés