Catégorie : Actualité Page 1 sur 136

Aire sur Adour : après-midi décevante

photos Matthieu Saubion

Il faisait beau à Aire ce 1er mai. l y avait de la musique, de l’ambiance dans la ville, autour et dans les arènes. Tout était en place pour passer une belle journée. Mais les novillos de Hoyo de la Gitana en ont décidé autrement. Diversement présentés, de faible à très faible, leur manque de race n’a pas permis aux novilleros de s’exprimer. Seul le quatrième, par sa violence a réveillé un public qui s’est ennuyé.

Arènes d’Aire sur Adour, 1er mai novillada des Arsouillos

6 novillos de Hoyo de la Gitana: présentation hétérogène, ni forces ni race pour

José Rojo: un avis et silence, vuelta

Manuel Diosleguarde: silence, une oreille

Isaac Fonseca; silence, une oreille

13 piques, cavalerie Bonijol

salut des banderilleros au 6éme

1/4 d’arène,

soleil

une minute d’applaudissement avant le paseo en hommage à des Arsouillos récemment disparus.

Aucun des trois novilleros, malgré leurs efforts n’ a pu tirer grand chose des trois premiers novillos faibles et très vite éteints.

Le quatrième violent à droite et noble à gauche permettait un peu plus . Jose Rojo a pu tirer de bons muletazos sur la corne gauche. A droite, plus brouillon, il a plus de mal à canaliser la charge désordonnée du toro.

Manuel Diosleguarde a réussi à tirer du cinquième une bonne série de naturelles. Il tue avec sincérité et bien et coupe une oreille.

Le sixième avait plein de défauts. Avec beaucoup d’aguante et de métier, Isaac Fonseca en a tiré quelques muletazos qui ont donné du relief à la faena et porté sur le public. La mise à mort est plus efficace que précise et le mexicain coupe lui aussi un trophée.

rt

Nouveau président à la Coordination des clubs taurins

Madrid: Oficio de Sanchez Vara et toreo grande de Thomas Dufau

Plaza de toros de Las Ventas, Madrid. Corrida Desafío de Ganaderías . Toros de Saltillo et Los Maños (3 , 4  et 5 ). Près d’un tiers d’arène.

Sanchez Vara, ovation et silence. 

Luis Bolivar, pitos et silence. 

Thomas Dufau  ovation et silence. 

Un tiers d’arène. Toreo de grande qualité de Thomas Dufau devant un excellent exemplaire de Los Maños , la ganaderia argonaise qui faisait ses débuts à Las Ventas a brillé dans l’ensemble, notamment par ce premier exemplaire ovationné à l’arraste. Thomas qui avait brillé à la cape a su s’accorder avec cet adversaire encasté, par le suite. Il tua en deux fois après avoir été accroché au premier essai. Le landais signe un bon retour dans la capitale.

Ovation aussi pour l’officio et la sincérité de Sanchez Vara face au rugueux Saltillo sorti en premier.

Séville: intéressante corrida de Virgen Maria

Plaza de toros de la Real Maestranza de Caballería de Sevilla. Seconde corrida de la temporada. . Toros de Virgen María et Santa Ana (1º et 5º). Intéressante corrida de Virgen María et Santa Ana, 

Oliva Soto, oreille.

Esau Fernandez, ovation.

Javier Jimenez, ovation.

Borja Jimenez, ovation.

Lama de Gongora, ovation.

Angel Jimenez, oreille.

Trois quarts d’arène

Les autres festejos de ce week-end

Plaza de toros de Alba de Tormes, Salamanca. Toros de Garcigrande. vuelta al ruedo au troisième.

Alejandro Marcos, silence, deux oreilles et ovation. 

Tomas Rufo, oreille, deux oreilles et oreille. 

Plaza de toros de La Misericordia, Zaragoza. Seconde corrida de la Feria de San Jorge. Toros de Castillejo de Huebra,

DAVID GALVÁN, ovation, ovation

ÁLVARO LORENZO, un avis et silence, silence

JORGE ISIEGAS, un avis et silence, un avis et silence

Salut de  Curro Javier au cinquième

Palos de La Frontera (Huelva) – Toros de Juan Pedro Domecq,vuelta al ruedo au cinquième

Paco Ureña, silence et deux oreilles ; 

Daniel Luque, deux oreilles et deux oreilles et rabo; 

David de Miranda, deux oreilles et oreille.

Mora (Toledo) – Toros de Santa María 

Eugenio de Mora, oreille, ;

Ángel Téllez, deux oreilles, ; 

Ignacio Olmos, silence, .

Hier dans les Amériques

Aguascalientes Mexique

Peut être une image de 5 personnes et texte qui dit ’GN #GNP NTR’

Six  toros  de Fernando de la Mora et un sobrero (1 bis)  de Zacatepec.

FAURO ALOI, (Rejoneador): Deux avis  

JULIÁN LÓPEZ ‘EL JULI’: Palmas / Silence.

OCTAVIO GARCÍA ‘EL PAYO’: Deux oreilles / silence.

DIEGO SAN ROMÁN: Deux oreilles / ovation.

salut de  Fernando García hijo, au quatrième

Trois quart d’arène

Plaza de Toros Silverio Pérez de Texcoco  Mexique

Toros de  Pepe Garfias dont un de regalo

ANTONIO FERRERA: Oreille / Deux oreilles et rabo.

SERGIO FLORES: Palmas / Oreille.

ANDRÉ LAGRAVERE ‘EL GALO’: salut / Palmas / Oreille (au toro de regalo)

Demi arène

Plaza de Toros Raúl Dávalos. Riobamba,  Equateur

Toros de OrtuñoSanta Rosa et La Viña indulto du sixième

ÁLVARO MEJÍA; (Rejoneador): Vuelta al ruedo / Deux oreilles.

DAVID FANDILA ‘El FANDI’: Oreille / Deux oreilles.

JESÚS ENRIQUE COLOMBO: Oreille / Deux oreilles et rabo symboliques

Demi arène 

Les autres festejos de ce samedi

Sanlúcar de Barrameda (Cádiz), novillos de Julio de la Puerta (1er et 2nd) et El Parralejo. Germán Vidal ‘El Melli’, oreille et deux oreilles; et Víctor Barroso, débuts avec picadors, oreille et oreille

Plaza de toros de Almendralejo (Badajoz).. Feria del Vino et la Aceituna. Toros de Luis Terrón et novillos de Luis Albarrán (3ème et 6ème

Rui Fernandes oreille et ovation., Leonardo deux oreilles et oreille., Adrian Venegas, oreille et deux oreilles

Trois quarts d’arène

Toro et Ecologie

De Justo sort de l’Hôpital

photo Mundotoro

Emilio de Justo est sorti de l’hôpital ce mardi et a été transféré en ambulance à son domicile de Cáceres Il avait été admis dix jours à la clinique La Fraternidad,. Il a été immobilisé pour contrôler les fractures dues à l’éclatement de l’Atlas cervical et de l’Axe, C-1 et C-2, lors de son accident de Las Ventas

Le torero d’Estrémadure va continuer à récupérer avec un nouveau corset sur mesure qui a été placé hier matin . Il l’a assez bien toléré, faisant même ses premiers pas malgré le vertige logique après tous ces jours prostrés au lit..

Pâques Taurines à Mugron

La non piquée matinale

3 erales de la ganaderia Alma Serena pour

Tristan Barroso : deux oreilles

Andoni Verdejo : une oreille

Vainqueur de la compétition Tristan Barroso a lidié et estoqué le troisième: vuelta

Président : Olivier Martin

deux tiers d’arène

ciel gris

A l’issue du paseo Tristan Barroso a reçu les prix des clubs taurins de France et des critiques du Sud-ouest pour sa temporada 2021.

Tristan Barroso a confirmé face à un eral noble d’Alma Serena qu’il avait tout pour devenir un grand. Il coupe deux oreilles après une faena complète variée mais un peu longue .

photo Nicolas Couffignal

Andoni Verdejo est un torero artiste à la tauromachie très naturel qui n’est pas sans rappeler celle de Pablo Aguado. Il coupe une oreille après une très bonne faena qui espérons le lui permettra de gagner quelques contrats. L’homme et le torero le méritent.

photo Nicolas Couffignal

Le troisième eral, très faible, ne permettait pas grand chose.

La novillada

6 novillos de José Cruz , bien présentés mais faibles et manquant de fond sauf l’excellent sixième pour

Yon Lamothe : un avis et une oreille, silence

Jorge Martinez  : un avis et salut, deux avis et vuelta

Solalito : un avis et silence, un avis et vuelta

8 piques Cavalerie Heyral,

salut de Juan Rojas et José Ruiz au cinquième

Président Arnaud Imatte,

Trois quarts d’arène,

Il faisait beau et chaud

Très attendu après l’excellent sorti à Mugron en 2021, les novillos de José Cruz ont déçu. Très bien présentés, les trois derniers issus d’un semental qui a donné de très bons produits en 2021, ils ont manqué de forces et de fond. Le sixième a sauvé le lot. Encasté et avec beaucoup de chispa, il a permis à Solalito de réaliser une grande faena.

photo Bertrand Caritey

Yon Lamothe a fait le job et coupé la seule oreille de la tarde face à un premier toro faible et qui transmettait peu. Pas grand chose à faire à son second diminué par une vuelta de campana et qui s’est éteint dès les premiers muletazos.

photo Bertrand Caritey

Jorge Martinez est un torero très andalou. Il a alterné des séries templées et efficaces avec des moments brouillons. Il n’a pas été très bien servi au sorteo.

Photo Bertrand Caritey

Solalito n’a pas pu faire grand chose avec son faible premier. Il a touché en second un excellent novillo noble avec de la force et la caste. Le nîmois a été superbe à la cape, brillant et spectaculaire aux banderilles. il a ensuite construit une très belle faena tout en sincérité et pétrie d’élégance. Malheureusement l’épée l’a privé de trophée. Sa vuelta et l’ovation de despedida qui l’accompagné quand il a quitté le ruedo valent bien des oreilles. Solal a franchi un cape , l’Aficion attend qu’il confirme tout au long de cette temporada 2022;

rt

Page 1 sur 136

© 2022 Corridasi - Tous droits réservés