Catégorie : club Page 1 sur 9

Sortie du DVD de la FERIA 2019 de BÉZIERS

« Le bénéfice de la vente de ce DVD consacré à la Feria de Béziers 2019 – réalisé par Maurice Daussant – est reversé à l’école taurine de Béziers.  Prix  10 euros – 06 78 67 81 27 »

Tomas Campuzano à Nîmes

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, debout et texte

A la peña taurine des Graves

Après la coupure des vacances d’été , la Peña Taurine des Graves reprend ses activités pour vous proposer des sorties au campo et des soirées Taurines.

Notre première sortie se fera chez notre ami Alain Bonijol le 26 Septembre 2019 

Le 23 Octobre nous recevrons Le chroniqueur Taurin et apoderado Olivier Majeste accompagné par son jeune protégé Dorian Canton.

Le 16 Novembre sortie à Rion des Landes.

Le 30 Novembre et 1er Décembre congrés National de la FSTF

Les 7 et 8 Décembre Foire de la Sainte Luce.

Le 24 Janvier Assemblée Générale de la Peña Taurine des Graves.
Le Vendredi 31 Janvier repas de Gala de la Peña Taurine des Graves.


Béziers renoue avec la tertulia

Communiqué Peña Carlos Olsina

DIMANCHE 11 AOUT 2019 : CARLOS OLSINA au cartel de MADRID

L’année s’annonçait déjà belle et avait débuté sous les meilleurs hospices.Deux sorties en France pleines de promesses au mois de juin où Charles avait pu faire valoir ses qualités et les progrès réalisés pendant
l’intersaison.
Comme tout ceux qui l’ont vu l’ont remarqué, son travail hivernal sous la houlette avisée de son apodérado Manuel Espinosa et l’oeil protecteur de Manuel Escribano, lui a donné de la profondeur dans son toréo,..plus d’aguante aussi. Une saison sérieuse démarrait avec Béziers, Saint-Gilles, Carcassonne, puis tous les « pueblos de verdad » autour de Madrid et Séville en septembre, régions où Charles a triomphé l’an dernier et où l’aficion Espagnole vient détecter les futurs grands.
Ses triomphes de la temporada passée et ses prestations en Arles et Istres ne sont pas passés inaperçus, puisqu’en début de semaine dernière, la nouvelle tombait : Carlos est au cartel Madrilène le 11 Août.
Cette annonce ne doit rien au hasard car elle vient confirmer qu’il est de manière certaine l’un des espoirs les plus prometteurs de sa génération et que la qualité et l’importance du travail de son apodérado n’est plus à démontrer .
Face aux novillos de « La Guadamilla », Carlos va vivre un des moments les plus forts de sa jeune carrière .


Ses adversaires, comme tout ce qui touche à Madrid, forcent le respect. Ils sont issus d’une Ganadéria d’Avila, créée en 1903, présentée en 1920 et d’encaste Juan Pedro Domecq.
Faire le paseillo à Madrid à l’orée d’un avenir plein de promesses n’est pas une chose anodine, tout autant que d ‘avoir fait celui de Séville en non piquée il y a quelques années…Il y a peu de hasard finalement..Ce n’est aucunement une fin en soit ou un aboutissement mais plutôt un tremplin formidable qui s’inscrit dans le parcours consciencieux qu’il trace patiemment jours après jours..
Il tient là une opportunité de pouvoir exprimer tout ce qu’il a en lui, sans pression particulière car son travail et son talent l’ont préparé à ce genre de rendez-vous. L’expérience venant, il canalise mieux sa fougue, pose son toréo, affirme son poder et conserve sa lucidité dans les moments difficiles.
Béziers devait être son rendez-vous le plus important du mois d’Août avant Saint-Gilles et les Miuras de Carcassonne. Madrid vient à point nommé quelques jours avant changer la hiérarchie, comme pour signifier l’importance et la qualité de sa temporada.
Trois novilleros Français étaient aux cartels Espagnols en même temps il y a quelques jours….Le fait était suffisament remarquable pour être souligné…Deux novilleros seront à Madrid au mois d’Août et il y a de
quoi se réjouir d’une telle abondance.
Charles aura à cœur de marquer Madrid et Béziers de son empreinte et d’affirmer qu’il faudra compter avec lui dans les semaines à venir.
Il sait que beaucoup d’entre vous sont attentifs à sa carrière. Toutes les marques d’encouragements, de sympathie et d’affection qu’il reçoit de vous tous directement ou par l’intermédiaire de sa péna, le soutiennent et sont pour lui une source de motivation supplémentaire. Soyez-en tous remerciés.
Alors le Dimanche 11 Août à 19h, poussons tous derrière lui afin que son rêve devienne réalité et que cette réalité nous fasse rêver.

PM

Communiqué Pena Carlos Olsina
pena.carlosolsina@gmail.com

Communiqué Peña Maxime Solera

COMMUNIQUE*****

En ce dimanche 28 juillet 2019, 
à l’occasion de la traditionnelle Novillada de Beaucaire (30), 
la Peña des Amis de Maxime Solera a officiellement été lancée.…

Un démarrage sur une note particulièrement positive puisque Maxime Solera fût désigné vainqueur de la Novillada et que nous apprenons qu’il fera prochainement sa présentation à Madrid.

L’objectif principal de la Peña est de soutenir le Novillero, 
dans cette saison particulièrement importante pour lui.

L’association a pour but d’aider Maxime Solera
par l’organisation de manifestations et lui permettre ainsi de s’entraîner et s’équiper le mieux possible.

Si vous aussi vous souhaitez apporter votre soutien à ce jeune torero, 
valeur montante de la tauromachie et participer aux événements qui seront organisés par l’association, 
vous pouvez contacter un membre du bureau et adhérer à la Peña des Amis de Maxime Solera.

Amis afiocionados, on se donne rendez-vous le 
dimanche 11 août – 18h à Millas (66) 
pour la Novillada concours.

Contact :
Mr Gaëtan Gontier, président 06.26.65.11.29
Mme Francine Pere, vice-présidente 06.62.15.19.27
Mr Yoann Senut, secrétaire 06.20.00.29.73
Mme Faustine Pere, trésorière 06.19.25.35.87

Siège social :
654 chemin de Marly – 13150 TarasconZone contenant les pièces jointes

Alternative de Dorian Canton, communiqué 2

Mardi 6 août 2019, Dorian Canton y recevra son alternative,

avec Ruben Pinar comme parrain, et Thomas Dufau comme témoin.

La décision a été communiquée il y a une poignée de minutes par son apoderado Olivier Mageste.

Une décision que le duo a mûri pendant deux jours, après l’annulation de la corrida de samedi à Bayonne, pour cause de pluie, durant laquelle le Béarnais Dorian Canton devait devenir matador.

Moins de huit jours après cette annulation, Dorian Canton deviendra donc matador dans les Landes.

« Et on est vraiment très très content de cette nouvelle, dit ce mardi soir Jacques Grué, président du Cercle taurin de Villeneuve-de-Marsan. C’est difficile à exprimer. On pense d’abord à lui, qui va vivre un grand moment. Et puis au Cercle taurin, qui voit là l’aboutissement d’années de travail. »

Joint ce mardi soir, Dorian Canton disait son plaisir, son excitation aussi de vivre ce moment, là où il a toréé sa première vache, à l’âge de 10 ans.

« Je suis convaincu d’être prêt pour l’alternative. En passant l’alternative à Villeneuve, je suis maître de mon destin et je n’attends pas une année de plus comme novillero. Je suis fier d’être le premier à la recevoir dans ces arènes. »

Cercle Taurin Villeneuvois

10 Avenue du Marsan

40190 Villeneuve de Marsan

cercletaurin-villeneuve@orange.fr

Saint Perdon au Plumaçon 2019

Les organisateurs de Chateaurenard s’expliquent

« Plus qu’organisateurs de féria, nous sommes d’abord et avant tout des aficionados, des amoureux de la tauromachie et de nos traditions que nous voulons perpétuer à notre façon, en y apportant une touche personnelle et originale, avec les
moyens dont nous disposons. Dès lors qu’une corrida est terminée, nous pensons à la suivante. Nous recommençons à rêver, à se projeter, à confronter nos visions, parfois à nous fâcher mais toujours à nous réconcilier car l’aficion est notre passion commune … Cette même passion qui depuis 10 ans nous a amené à produire de nombreux jeunes matador français: Mehdi Savalli, Roman Perez, Marco Leal, Thomas Joubert, Thomas Dufau ou encore l’année passée Andy Younes.
Nous avons donné aussi la part belle aux plus grandes vedettes de la tauromachie: El Juli, Talavante, Castella, Antonio Ferrera, El Fundi, Juan José Padilla, Juan Bautista, El Fandi, Javier Conde et certains à plusieurs reprises.
Des élevages prestigieux sont venus à Chateaurenard: Alcurrucen, Salvador Domecq, Fuente Ymbro, El torero, La Quinta, Santiago Domecq, Garcia Jimenez ou encore le Curé de Valverde, dont nous avons fait la présentation en France.
Cette année le défi était encore plus ambitieux que par le passé: engager le Maestro Enrique Ponce face à une corrida de La Quinta, un élevage qu’il n’a encore jamais toréé au cours de sa longue et formidable carrière. Même à l’issue de sa blessure, le Maestro n’avait pas abdiqué. Afin de se donner les meilleures chances de relever le défi proposé, il a retardé au maximum l’échéance de la prise de décision. Cette décision, il vient de la prendre. A son grand regret, il ne pourra pas toréer à Chateaurenard. Nous avons voulu, cependant, faire en sorte que la corrida du 6 août reste un événement en répétant l’élevage de la Quinta qui avait été sacré meilleur lot de toros de la temporada 2017 du Sud Est, suite à sa prestation chateaurenardaise. Pour remplacer le Maestro Ponce face à cet élevage prestigieux, nombre de figuras ont été approchés, mais aucun n’a répondu positivement aux attentes des organisateurs.
Alors une idée a surgi: demander à un Maestro francais spécialiste des corridas face à des toros d’encaste Santa Coloma, Stéphane Fernandez Meca, de venir fêter ses 30 ans d’alternative à Chateaurenard. Stéphane est un torero qui grâce à
son courage et son cœur a porté le drapeau français très haut dans toutes les plus grandes arènes de France ou d’Espagne. Nous nous souvenons encore de ces grandes après midi face aux redoutables Victorino Martin à Nîmes où il ouvrit la
Porte des Consuls ou encore à Mont de Marsan où il eut l audace de combattre seul 6 Toros de cet élevage ou encore lors de grandes tardes dans des arènes comme Arles, Dax, Bayonne ou Béziers, pour ne citer que les plus grandes arènes françaises.
Pour Stéphane, c’est un challenge. Pour nous, humbles passionnés de tauromachie, c’est une manière de rendre hommage à ceux qui osent encore combattre les toros les plus braves et les plus exigeants. Ne sont ils pas ceux qui
génèrent encore le plus d’émotion pour les passionnés que nous sommes? La corrida du 6 août sera sans nul doute un grand moment de vérité entre trois toreros au style différent et un bétail dont la réputation n’est plus à faire.
Alors, nous vous donnons rendez vous, le 6 Août à Chateaurenard, pour une affiche inédite qui nous permettra de continuer à vivre intensément notre formidable passion! »

L’association Culture Animation Tradition
Organisateur de la corrida du 6 août 2019 à Chateaurenard

Nous vivons encore une fois une temporada de polémiques et de procès d’intentions. Que d’énergie gaspillée; de temps perdu. Le choix original de Chateaurenard est tout à fait légitime. Comment, oublier en effet les immenses mérites de Stéphane Fernandez Meca qui, après avoir beaucoup donné, a toujours gardé un lien discret mais bien réel avec le milieu taurin et qui a toujours soigné son entrainement physique? Attendons que les choses se passent avant de porter des jugements définitifs -rarement constructifs en réalité. La maison brûle et des inconscients soufflent sur les braises…Suerte à Stéphane; suerte à ses camarades de cartel, suerte à Chateaurenard. Bravo pour leur engagement en faveur de la corrida.

Pierre Vidal

Des nouvelles du CFT

Week-end très positif pour les élèves du Centre Français de Tauromachie

Samedi 20 juillet, dans la Monumental de Valencia, Rafael Ponce de Leon participait au Certàmen, qui réunissait aussi des représentants de l’école de Madrid, de Colmenar Viejo, de Guadalajara, de Valencia et de Vilafranca de Xira.

Il s’agissait du troisième certàmen de escuelas, intégralement financé par l’empresa Simon Casas Production, qui fournissait, non seulement, les excellents becerros (José Cruz de Salamanca), très bien présentés, de bon jeux et homogènes, mais également, la mise à disposition des arènes et de son personnel. Peut-être un exemple à suivre en faveur des écoles de tauromachie françaises… 

Rafael Ponce de Leon, récemment bachelier, levait à peine la tête de ses cahiers, pour affronter, en troisième position, un novillo colorado, fort et exigeant. 

Rafael a excellé au capote, au quite, en début de faena et répondant au quite. A la muleta, il dessina, des deux côtés, des séries longues, quatre ou cinq muletazos suivis. Malheureusement, son inexpérience à l’épée, (seulement 5 novillos à son actif), lui a valu de pincher trois fois, avant de mettre une épée concluante, le public le fit néanmoins sortir du burladero pour l’acclamer en un chaleureux salut ! 

Rafael a offert la mort de son novillo à Rafael Cañada, qui, après sa terrible blessure, avait sa première permission de sortie et a fait, avec une grande émotion, selon ses propres mots, le trajet inverse, depuis l’hôpital vers les arènes de Valencia, pour se replonger dans cette ambiance taurine, qui lui manquait tant ! 

Dès le lendemain matin, dans les nouvelles arènes de Lunel, la peña Victor Mendés organisait une classe pratique concours, avec un élève de Richard Milian Juanito, Clément Hargous du CFT ainsi que Nino Julian, qui a brillament remporté le 12ème trophée « Souvenir Albert FOURNIER », ses deux compagnons de cartel remportant chacun une oreille symbolique. 

Photo Joël BURAVAND

Page 1 sur 9

© 2019 Corridasi - Tous droits réservés