Catégorie : torero Page 1 sur 5

Saintes Maries de la Mer: la corrida provençale

Tibo Garcia: Noche campera

Capea à Tartas

L’image contient peut-être : texte

A Plaisance dimanche : Cristian Parejo, l’espoir de la novillada sans picador

Cristian Parejo. Photo Alain Sabathier

Cristian Parejo qui est âgé de 18 ans a été découvert par le matador de toros bitterois Tomas Cerqueira qui, depuis, gère sa carrière. Cristian Parejo c’est le jeune novillero sans picadors qui monte, il a triomphé successivement à Arzacq, Saint-Sever, Vic-Fézensac et dimanche dernier à Castelnau où il a coupé l’oreille d’un dur Alma Serena. Tomas Cerqueira évoque la carrière de son torero:

-Il est né à Chiclana dans une famille humble, aficionada mais sans antécédent taurin. Il est allé à l’école taurine de Chiclana dirigé par Emilio Oliva qui a fermé. Béziers étant jumelé avec Chiclana nous avions des liens. Il m’avait été indiqué par plusieurs banderilleros locaux. Je suis allé le voir en septembre dernier à Villanueva de Cordoba et j’ai décidé de l’apodérer. Il est venu à Béziers et il a d’abord été à l’école taurine de Béziers qui vient de fermer elle aussi. Maintenant il vit chez moi et nous nous entraînons ensemble dans les corrals des arènes de Béziers. Nous avons aussi tienté chez Gilles Vangelisti, Robert Margé, Pascal Maillan.

– Comment se passe la temporada ?

-Cristian sera le 11 juillet en nocturne à Séville. C’est une échéance très importante pour nous. Toréer à Séville c’est un rêve. Puis nous irons à Plaisance, nous avons aussi Mont-de-Marsan, Tyrosse, Hagetmau, Dax, Maubourguet, Rion, Bouillargues notamment… On peut donc dire que ça se passe vraiment bien pour le moment.

-Le passage en novillada piquée est-il envisagé ?

-Je ne suis pas favorable à accélérer les choses. Nous n’avons pas de plan défini. Nous verrons en fin de saison prochaine. Dans ce milieu il faut avoir de la force, je suis donc ouvert à toute collaboration. 

-Quelle est, à tes yeux, la première qualité de Cristian ?

-Il a une intuition extraordinaire face au toro. Cela ne trompe pas et je l’ai étudié en vidéo avant même de le rencontrer. C’est une qualité essentielle que seuls possèdent les grands. Il a aussi une classe exceptionnelle et du courage bien sur car il en faut beaucoup dans cette profession. On l’a vu dimanche dernier à Castelnau rivière Basse : il a subi pas moins de six volteretas. Malgré cela il est toujours revenu et il a fini par couper l’oreille du novillo d’Alma Serena qui n’était vraiment pas commode.

-Et toi, Tomas, as-tu renoncé comme matador?

– Rappelons-le, j’ai pris l’alternative le 11 août 2012 à Béziers des mains de Talavante et j’ai beaucoup toréé comme novillero en France, en Espagne et au Mexique où j’ai vécu une année entière. Je me sent torero, je le reste. Je reprendrai l’épée à Boujan cet été lors d’une corrida où je vais affronter deux toros de Robert Margé. Je ne veux pas me couper la coleta. Jamais!

Rendez-vous est pris avec Cristian Parejo dimanche à Plaisance. Il sera accompagné du mexicain Leandro Guiterrez et du français Solalito. Novillos 3 de l’Astarac et 3 de Camino de Santiago.

Le matin tienta gratuite avec Tomas Cerquiera et Marc Serrano.

Recueilli par Pierre Vidal

ENRIQUE PONCE RETOUR MI-AOUT

Enrique Ponce vient d’annonce que son retour se ferait autour du 15 août soit au Puerto de Santa Maria le 14 (c’est l’objectif), soit à Malaga. Cette déclaration a été reprise par le quotidien « El Mundo ». Le torero de Chiva a déclaré que l’état de son genou avait été dans un état « catastrophique » (…) « section complète du ligament croisé antérieur, rupture du ligament latéral interne, des deux ménisques et fractures du tibia » après sa blessure qui s’est déroulée aux Fallas de Valence le 18 mars dernier par un toro d’Olga Jimenez. Il avait douté dans un premier temps « de son retour au toreo ».

Photo (El Mundo)

Il s’est réjoui du travail du docteur Villamayor qui l’a opéré et de son physiothérapeute qui l’a suivi à son domicile, à la campagne, dans ses exercices quotidiens sur les indications du chirurgien. Il a rappelé cependant que les premiers mois avaient été très difficiles: « je ne pouvais pas appuyer la jambe. Après un mois et demi j’ai pu le faire, ce fut un moment magique »

Il a déclaré se sentir assez stable pour affronter désormais une vache mais qu’il lui fallait attendre une consolidation du ligament. Enrique est déjà très sollicité par les empresas. Il pourrait « toréer tous les jours du 14 au 22 août à Bilbao » s’il le souhaitait mais il préférerait laisser passer un jour ou deux pour se reposer. Enrique qui regrette de ne pas avoir participé à la San Isidro comme les années précédentes pense revenir à 100% et envisage une tournée en Amérique avec beaucoup d’espoir: « ce sera une jolie et belle temporada. En Amérique, j’ai eu beaucoup de grandes après-midis et je suis très aimé de l’aficion ».

Source : https://www.elmundo.es/cultura/toros/2019/06/28/5d15dff421efa0201a8b4659.html

Communiqué d’El Adoureño

La semaine autour du toro, du 24 au 29 juin, bat son plein à Soustons. Comme indiqué sur l’affiche, le matador français El Adoureño devait combattre un toro de la ganaderia de Jean-Louis DarréCamino de Santiago, vendredi 28 juin à 18h30, en préambule de la présentation des cartels des fêtes.

Compte tenu de la logistique sécuritaire, à mettre en place et à prendre en charge, liée aux dernières informations, cette manifestation est annulée.

Le matador El Adoureño combattra ce toro ultérieurement, en « puerta cerrada », conjointement avec sa peña, dans un lieu qui sera communiqué sur invitation.

Après ce week-end de triomphes, El Adoureño avait hâte de retrouver ses terres, ce n’est que partie remise.

www.eladoureno.com

Communiqué

Cristobal Reyes débute sa Temporada 2019

Cristobal Reyes débute sa Temporada 2019 pour de la Féria de Boujan. Engagé au cartel de la novillada de Veiga Texeira, le novillero de Jerez de la Frontera débutera une série de 4 contrats en France.

Apodéré par Véronica Dominguez et Christian Lamoulie, 3 dates supplémentaires l’attendent dans le Sud-Ouest Orthez, Parentis et Roquefort.
L’an dernier il s’était mis en évidence lors de la Féria de Boujan (1 oreille et prix de la meilleur faena) et à Guadalix de la Sierra, où il avait reçu le prix du triomphateur de la Féria.
Boujan – 30 juin – Novillada de Veiga Teixeira
Orthez – 28 juillet – Novillada de Pablo Mayoral
Parentis – 11 août – Novillada à 6 élevages : Valdellan / Tabernero de Vilvis
Roquefort – 15 août – Novillada de La Quinta

(communiqué)

José Manrubia à Istres

Nouvelle opération pour Rafaël Cañada

Rafaël Cañada subit une nouvelle opération après sa très grave blesure subie le 11 mai dernier à Valence où il est hospitalisé et qu’il n’a pas quitté. c’est une opération difficile en raison du sérieux de la blessure. Nos pensées l’accompagnent dans ces durs moments. Fuerza Rafa!

Aire : Mémorial Ivan Fandiño

Association ETERNO FANDIÑO BP 88 – 40801 AIRE SUR L’ADOUR CEDEX ! eternofandino@gmail.com

Aire sur l’Adour, le 7 juin 2019. Communiqué de Presse

Avant toute chose, un immense merci ! En effet, vous avez été très nombreux à répondre à notre appel, à participer à cette grande contribution lancée il y a un an maintenant afin d’ériger un monument à la mémoire d’Iván Fandiño à Aire sur l’Adour. Aficionados, Peñas et Clubs Taurins, Professionnels Taurins, Institutions, Entreprises… de France, d’Espagne ou d’ailleurs, nous tenons à saluer cette forte mobilisation de l’afición autour de ce projet. Depuis maintenant quelques mois, dans son atelier de Guadalajara (Madrid), l’artiste retenu, Sergio del Amo, est au travail. Au quotidien, il met tout son temps, toute sa sensibilité et tout son talent au service de ce projet, afin de créer une œuvre unique, à la mesure du maestro Iván Fandiño. Dès le départ de ce projet, notre volonté a été d’adapter la taille du monument au montant des participations récoltés au cours de la souscription. Néanmoins, grâce à la forte mobilisation, nous sommes aujourd’hui en mesure, à quelque chose près, de financer une statue du torero grandeur nature. Au moment de définir la taille du mémorial, deux options se sont donc présentées à nous : La première, honorable, raisonnable… : se cantonner aux participations déjà récoltées à ce jour. La seconde option consiste à rester mobilisés afin d’aller au bout de notre démarche pour parvenir à cet objectif d’un mémorial grandeur nature. Nous avons fait ce choix, de manière unanime. Un choix de passion, un choix d’afición, pour l’histoire, pour l’éternité… Ainsi, si certains voudraient encore participer à la souscription afin de soutenir ce projet, les plateformes de dons restent opérationnelles, que ce soit en ligne sur Leetchi ( http://www.leetchi.com/c/hommage-aumaestro-ivan-fandino ) ou par chèque à l’adresse suivante : Association Eterno Fandiño – BP 88 – 40801 Aire sur l’Adour Cedex. Point de vue calendrier, entre le travail du sculpteur, de la fonderie, il est de notre responsabilité, de notre devoir de laisser à chacun le temps de travailler sereinement, sans précipiter les choses. Ainsi, le mémorial sera inauguré cet automne, la date sera précisée ultérieurement. Cette journée d’inauguration, pourrait également être l’occasion d’organiser un spectacle taurin de bienfaisance dans les Arènes Maurice Lauche, afin de boucler le budget du mémorial. Quoiqu’il en soit, si l’objectif est dépassé, le trop perçu sera reversé à une œuvre caritative en rapport avec l’enfance, dans le prolongement de l’action d’Ivan Fandiño auprès des plus jeunes. Enfin, au lendemain de l’inauguration, et comme le stipule nos statuts, notre association sera dissoute. Encore tous nos remerciements à l’ensemble des participants à la souscription, ainsi qu’à tous ceux qui se sont mobilisés, qui se mobilisent et qui se mobiliseront autour de notre initiative… ! Va por ti Iván ! L’Association « Eterno Fandiño »

Page 1 sur 5

© 2019 Corridasi - Tous droits réservés