Auteur/autrice : Pierre Vidal Page 2 sur 230

Les 18 élus de la Copa Chenel

Voici la liste des 18 participants de la Copa Chenel qui donne une opportunité considérable aux matadors de toros qui en ont trop peu. Des toreros qui dans l’ensemble ont sut séduire les professionnels et l’aficion en leur donnant une nouvelle chance dans des conditions favorables. L’an dernier tous les spectacles ont été télévisés par les chaînes autonomes avec de bons résultats d’audience et avec des entrées satisfaisantes aux spectacles grâce à une politique de prix modérés.

Dans ce cadre le madrilène Antonio Plaza prendra l’alternative, c’est une première dans la Copa. Voici les autres compétiteurs : le colombien Juan de Castilla, l’extremeño Alejandro Fermín, le zamorano Alberto Durán, le madrilène Juan Miguel, l’albaceteño Diego Carretero, les extremeños Mario Palacios et Manuel Perera, le madrilène Daniel Menés, le français Adrien Salenc, le salmantino Juan del Álamo, les madrilènes Rafael González et  Francisco José Espada, les sévillans Rafael Serna, Calerito Borja Jiménez, le murciano Filiberto et le mexicain Isaac Fonseca. 30% des postes sont pour des toreros de la Comunidad de Madrid. 

Adrien Salenc est donc le seul matador français annoncé.

https://www.youtube.com/live/BY7JfdOo7HQ?feature=share

La Cour de cassation donne raison à la ville de Bayonne : “une décision exceptionnelle”

Excellent professionnel du journalisme Paul Nicolaï relève sur le site de France Bleue Pays Basque les conséquences d’un récent arrêt de la cour de cassation qui va consolider la légitimité juridique de la tauromachie non seulement à Bayonne mais dans toute les régions taurines de France. Nous citons son “papier” in extenso:

“La SPA avait attaqué en justice la ville de Bayonne qui organise des corridas dans les arènes Lachepaillet, en raison du caractère cruel de la tauromachie. La Cour de cassation déclare la demande irrecevable au nom de la tradition locale.

Les arènes de Lachepaillet de Bayonne (illustration), 10.000 places assises, pendant une corrida
Les arènes de Lachepaillet de Bayonne (illustration), 10.000 places assises, pendant une corrida © Radio France – Stéphane Garcia

C’est un arrêt de la Cour de cassation, en date du 6 décembre 2022, qui donne raison aux partisans de la tauromachie à Bayonne contre la SPA. Elle confirme une décision d’appel à Pau et une décision de première instance à Bayonne. La Société protectrice des animaux attaquait la ville de Bayonne et sa capacité à organiser des corridas dans ses arènes, en raison “des sévices graves et des actes de cruautés envers les animaux”. La chambre criminelle de la Cour de cassation rejette la demande, les magistrats la jugeant irrecevable.

Tradition locale ininterrompue

Après le texte parlementaire du député insoumis de Paris, Aymeric Caron, pour interdire la corrida, voila une autre démarche des anti-taurins qui échoue. En novembre 2022, les propositions d’Aymeric Caron avaient été retirées des débats à l’Assemblée nationale au dernier moment. Cette fois-ci, la justice donne raison aux amateurs de fiesta brava. Dans son arrêt, la Cour précise la notion de “tradition locale ininterrompue, ancrée dans une localité et recueillant l’adhésion d’une part substantielle de la population”. Cette tradition préserve la ville de tout “chef du délit de sévices graves ou d’actes de cruauté envers les animaux”.

Nous avons aussi obtenu le point de vue d’André Viard le président de l’Office National des Cultures Taurines, animateur de L’Union des Villes Taurines de France dont les compétences juridiques font autorité:

Pour lui:  “Cette décision est exceptionnelle » et relève trois points très importants :

– Elle confirme que l’immunité légale accordée par l’article 521 – 1, alinéa 9 du code pénal à tous les acteurs de la corrida dans les régions de tradition locale couvre aussi bien leur responsabilité civile que leur responsabilité pénale.

Elle confirme la jurisprudence de la Chambre Civile de la Cour de Cassation sur la définition de la notion de tradition locale ininterrompue dont la persistance est constatée lorsqu’elle demeure partagée par un nombre suffisant de personnes, ce qui se déduit de l’affluence constatée aux arènes ou du nombre d’associations et d’activités culturelles liées à la tauromachie constaté localement.

La Chambre Criminelle a rejeté en outre une question prioritaire de constitutionnalité qui avait été liminairement déposée par la SPA, par laquelle celle-ci entendait faire juger par le Conseil Constitutionnel que le cumul de l’immunité pénale et de l’immunité civile revenait à priver la victime d’un dommage de la possibilité d’être indemnisée !

Un dimanche Américain…

Guadalajara, Jal.- Plaza “Nuevo Progreso”. Première corrida de la temporada. Un tiers d’arène.

7 toros de De la Mora, et un de Boquilla del Carmen (2o. bis) . 

Alfredo Ríos “El Conde”: Ovation et oreille. 

Sebastián Castella: Palmas et ovation. 

Leo Valadez: Ovation et oreille.

 

 Mérida, Yuc.– Plaza Monumental. Troisième corrida de feria. Lleno. Toros:

Cincq toros de Fernando de la Mora et un de Santa Inés (2o).

Arturo Macías: Oreille et silence après avis. 

Joselito Adame:  Oreille et palmas après avis. 

Andrés Roca Rey: Oreille et palmas.

Le banderillero Cristhian Sánchez, a salué au 6ème.

Lenguazaque (Boyacá), Colombie.- Plaza portative. Corrida de feria. Lleno de “Agotado el boletaje”, Toros de Salento.

Juanito Ortiz: Palmas et ovation.

Sergio Blanco: Palmas et silence.

Alejandro Adame: Oreille et silence.

Cadereyta, N.L.- Plaza “Cadereyta”. Festival au benefice de Shriners Anezeh. 1/2 entrée

Novillos de El Charc.

David Galán: Oreille et deux oreilles.

Juan Fernando: Oreille et oreille.

Ernesto Javier “Calita”: Ovation et deux oreilles.

Villa Hidalgo, Jal.- Plaza portátive. Corrida de toros de feria. 3/4 d’entrée

Toros de Rosas Viejas,  1o. et 4o. arrastre lent.

Le rejoneador Diego Ventura: Deux oreilles et deux oreilles et la queue.

Fermín Espinosa “Armillita IV”: Oreille et ovation.

Diego Sánchez: Oreille et ovation.

Aire-sur l’Adour : le cartel de la novillada

Le 1er mai prochain à Aire, les novillos de Flor De Jara Ganadería seront combattus par :

👤 𝑺𝒐𝒍𝒂𝒍𝒊𝒕𝒐 🇫🇷

👤 𝑺𝒆𝒓𝒈𝒊𝒐 𝑹𝒐𝒅𝒓𝒊́𝒈𝒖𝒆𝒛 🇪🇸

👤𝑰𝒔𝒎𝒂𝒆𝒍 𝑴𝒂𝒓𝒕𝒊́𝒏 🇪🇸

📅 Lundi 1er mai 2023

16 h Desafío des Bandas, paseo à 17 h

Festival de Valero, Daniel Luque en grande forme

Daniel Luque (proclamé hier triomphateur de la temporada passée du sud-ouest par l’UCTF) s’est montré en grande forme à Valero lors du fameux festival qui marque l’ouverture de la temporada en Castilla La Mancha. Devant un public venu en masse, il a coupé deux oreilles à chacun de ses deux opposants des Hermanos Garcia Jimenez.

Colombo et De Justo triomphent au Venezuela

Voici le palmarés de la féria de San Cristobal qui a été un beau succès populaire réconfortant pour l’aficion de ce grand pays taurin

Meilleur Subalterne: Salvador Moreno

Meilleur Banderillero: Salvador Moreno

Meilleur Picador: Carlos Alzate

Meilleure Faena: Emilio de Justo

Meilleures Estocade: Jesús Enrique Colombo

Meilleure Ganadería: Los Aránguez

Meilleur Toro: Embajador, Nº 329, 430 Kgs, de la ganadería herederos de Campolargo, lidié par Emilio de Justo, (vuelta al ruedo).

Triomphateurs de la feria: Jesús Enrique Colombo y Emilio De Justo.

Au Mexique

Photo ABRIL RABAGO / NTR TOROS

Plaza de toros de La Luz de León (México). Deuième corrida de feria. Treois quart d’entrée, froid et rafales de vent.

Toros de Villa Carmela et un de Julio Delgado.

SEBASTIÁN CASTELLA, ovation, palmas et silence au toro de regalo

HÉCTOR GUTIÉRREZ, vuelta al ruedo, palmas et palmas au toro de regalo 

ARTURO GILIO, ovation et saluts et palmas.

Texcoco .Plaza de toros Silverio Pérez de Texcoco. Troisième corrida de la temporada ‘Sí a los toros’. Trois quart d’entrée.

Toros de Chinampas, le premier arrastre lent. 

EMILIANO GAMERO, vuelta al ruedo et oreille

URIEL MORENO «EL ZAPATA», oreille et silence

JUAN PABLO SÁNCHEZ, silence et silence.

•Morelia.

Novillos de Cerro Viejo et de Puerta Grande pour
Pato Ochoa saluts
Tato Loaiza vuelta
Carlos Mauricio oreille
Enrique de Ayala saluts
Diego Garmendia saluts
Alberto Ruiz saluts

San Cristobal: De Justo triomphe

Plaza de toros Hugo Domingo Molina de San Cristóbal (Venezuela). Troisième et dernière corrida corrida de la Feria de San Sebastián. 1/2 arène.

Toros de Herederos de Juan Campolargo, le 5ème vuelta al ruedo.

MARCOS PEÑA «EL PINO», palmas et oreille

EMILIO DE JUSTO, deux oreilles et oreille

FRANCISCO DE MANUEL, palmas et oreille

Tienta à la peña Fabien Castellani

La Brède, cartel 100% France (Bravo!)

Page 2 sur 230

© 2023 Corridasi - Tous droits réservés