Auteur : Pierre Vidal Page 2 sur 911

Nîmes, Léa Vicens en triomphe

lv17ph

Sortie « a hombros » de Léa Vicens par la Porte des Cuadrillas. Oreille pour Sébastien Castella et Rafi….Après un an de disette, Nîmes a retrouvé la clé du vieil amphithéâtre pour une Feria des Vendanges démarrée par une formule inédite : course mixte pour trois toreros nationaux. Le paseo s’est arrêté avant la dislocation pour faire place à une minute d’applaudissements à la mémoire de Robert Barrachin, Jean-Pierre Aigon, Béatrice Dumond, Cathy Soto, Jean-Pierre Vidal et le jeune raseteur Kevin Bruguière…
ph17hS’ensuivit une vibrante Marseillaise puis en piste, un hommage à la Cavalerie Heyral, Philippe, accompagné par sa pétillante Romy, recevant la Médaille de la Ville de la part du maire Jean-Paul Fournier, sous les yeux de Laurent Burgoa, Adjoint à la Tauromachie et Président de la Commission Taurine. Cent ans d’une cavalerie, ça n’arrive pas tous les jours ! Enhorabuena…lv17hLéa Vicens (oreille et oreille) débuta en posant deux farpas à son premier Bohórquez avant de proposer de bons passages montée sur Bético en trois banderilles puis des courtes suivies d’une conclusion par un rejón trasero d’effet rapide. Un trasteo appliqué, réalisé à un adversaire qui dans l’ensemble ne l’a guère aidé. Avec son second, Léa alla chercher l’oreille de la porte des cuadrillas grâce à une prestation comprenant plusieurs séquences de banderilles allègres et spectaculaires qui ont chauffé les gradins face à un opposant mieux disposé. Entière au second envoi.sc17hSébastien Castella (saluts et oreille) a débuté face à un Vegahermosa qui prit deux piques d’intensité inégale avant un bon second tercio de la part de José Chacón qui a salué. Brindis au ciel d’une faena agréable dans son concept, essentiellement droitière, progressivement plus proche du fauve. Un labeur méritoire conclu par demi-lame. Avec le quinto, qui alla deux fois au cheval sans grand style, surtout la seconde puya donnée pour la forme, le Biterrois réalisa un superbe quite par chicuelinas. Brindis à l’assistance d’un trasteo soutenu par des mouvements templés et relâchés administré à un bicho qui eut ensuite quelque difficulté à maintenir le rythme. Une entière suivie d’un coup de verdugo est venue mettre fin à une prestation récompensée d’une oreille.rafi17hRafi (oreille et saluts) perdit une sortie triomphale pour avoir pinché sa deuxième faena. Auparavant, il avait laissé une bonne impression lors de son premier passage par capoteo séduisant, y compris un quite par chicuelinas applaudi. Brindis à l’assemblée, visiblement très bien disposée à son égard, et début de faena par redondos agenouillés qui firent grimper le thermomètre. La suite garnie de séquences droitières de bon son, l’autre aile s’avérant moins avenante. Au final, une lame al encuentro pour une récompense chaleureusement fêtée. Avec l’ultime, un castaño très charpenté qui sortit plein pot, Rafi emballa le public par quatre largas arrodilladas suivies de deux rencontres soutenues, poussée la première et quelque peu protestée la suivante. Le Nîmois se distingua sur un quite par lopecinas puis brinda à Sébastien Castella une faena « de más a menos », égrenée néanmoins de quelques gestes de bon goût. En effet, son adversaire sembla accuser l’épreuve du fer, les choses trainèrent un peu et comme indiqué plus haut, les aciers n’ont rien arrangé, l’affaire se terminant par des applaudissements de sympathie, faute d’avoir pu couper l’oreille qui aurait permis à Rafi de sortir aux côtés de Léa. Dommage…
Toros de Fermín Bohórquez pour le rejón, Vegahermosa pour Castella et novillos de Málaga (Callet) pour Rafi. Sobresalientes : Jérémy Banti pour Castella et Mojales Balti pour Rafi. Temps ensoleillé. 1/3 d’arène environ.

Paul Hermé http://torofiesta.com

Fiesta campera

Grenade

Image

En direct sur Canal Sur.

Antequera

Image

Retransmis en direct sur Canal Sur

Nîmes à la télé



PLAZA TOROS TV PROPOSE 3 NOUVEAUX ÉVÉNEMENTS EN DIRECT À LA FERIA DES VENDANGES 2020 À NIMES (FRANCE) LES 18, 19 ET 20 SEPTEMBRE 

 

VENDREDI 18 SEPTEMBRE À PARTIR DE 16H45

Taureaux de Victoriano del Río pour Enrique Ponce, Curro Díaz et Emilio de Justo

Le maestro de Chiva retourne à Nîmes, un rendez-vous indispensable sur son calendrier. En 2018, il a gracié « Devoto », marqué avec le fer de Toros de Cortés.

Curro Diaz, qui vient d’une récente victoire à Villanueva del Arzobispo avec un taureau de Victorino Martin, fera également le paseillo à Nîmes, l’ arène où l’année dernière a été ovationnée avec des taureaux de Robert Margé.

Emilio de Justo, qui retourne à Nîmes après une importante apparition face aux taureaux de Victorino Martín en 2018, le jour de sa alternativa, complète le cartel.

La célébration commencera à 17h30, avec un preview à partir de 16H45.

  


SAMEDI 19 SEPTEMBRE À PARTIR DE 16H45

Taureaux de Garcigrande pour Daniel Luque, Juan Leal et Marcos
 
Une après-midi spéciale au cours de laquelle Marcos ouvrira le cartel et prendra l’alternativa. Daniel Luque, qui remplacera José María Manzanares en raison de son opération d’urgence ce samedi, après avoir subi une rechute de sa grave blessure au dos, sera son parrain.

Juan Leal, qui a coupé trois oreilles à une corrida de Fuente Ymbro lors de la Feria de Vendanges de 2019, sera le témoin de la cérémonie.

La célébration commencera à 17H30, avec un preview à partir de 16H45. 


DIMANCHE 20 SEPTEMBRE À PARTIR DE 16H45

Taureaux de Jandilla pour Sebastián Castella et Miguel Ángel Perera, mano a mano
 
Un duel de titans entre les deux vainqueurs de la dernière feria qui s’est tenue dans l’amphithéâtre de Nîmes en 2019, où tous deux ont ouvert la Porte des Consuls. Sebastian Castella a remporté trois trophées et Miguel Angel Perera a gracié les « Cazadotes », de la ganaderia de Garcigrande.

Ce week-end, ils seront mesurés mano a mano pour la sixième fois dans leurs carrières respectives.

La célébration commencera à 17h30, avec un preview à 16H45.
  PLAZA TOROS TV est la plateforme OTT de Toros TV, une chaîne éditée par Movistar+, responsable de la distribution exclusive en France. Son offre comprend un vaste catalogue de vidéos diffusées par la chaîne, offrant aux aficionados la possibilité d’accéder aux meilleurs foires en Espagne, en France et en Amérique latine. Elle est complétée par des documentaires exclusifs sur les Matadores et les Ganaderías, ainsi que par toute la programmation d’actualité générée chaque semaine par la chaîne Toros TV.
 
Actuellement, PLAZA TOROS TV maintient un prix réduit de 3,99 euros par mois jusqu’à la récupération du calendrier taurin, dont le prix régulier sera de 7,99 euros par mois ou 79,90 euros par an.
 
Vous pouvez accéder à l’APP depuis votre téléphone portable avec les systèmes d’exploitation de Google (Android) ou d’Apple (iOS), et via la page www.plazatoros.tv. D’ici la fin de l’année, les principaux fabricants de télévision intelligente (Samsung, LG, Panasonic) seront intégrés, ainsi que les acteurs numériques (Roku, Chromecast, Fire, Apple TV).

Journée du patrimoine aux arènes de Béziers

Fédération des clubs taurins du Biterrois vous propose des visites commentées des Arènes de Béziers plus exposition de photos notamment sur leurs premières années : SAMEDI 19 et DIMANCHE 20 SEPTEMBRE de 10 à 13 h et de 14 à 18 heures (masque obligatoire)

Dans le même cadre le Musée taurin de Béziers ouvre ses portes pour des visites  elles aussi commentées par des membres de l’Union Taurine Biterroise : SAMEDI 19 et DIMANCHE 20 SEPTEMBRE de 10 à 18 heures et de 15 à 17 h démonstration de toreo de salon avec les élèves de l’École taurine de Béziers. (masque obligatoire)

Logo UTB
logo FCTB carré

Annulation de la fiesta campera de la muleta

mul16ph
Suite à l’arrêté préfectoral du 16 septembre, annulation de la Fiesta Campera de Solidarité du CT La Muleta prévue le 27 septembre…
Chers membres et amis de La Muleta,
Nous avions programmé pour le 27 septembre une journée campera chez les Héritiers de François André à Maussane.
Ayant contacté aujourd’hui la sous-préfecture d’Arles, il nous a paru impossible de respecter le contrat que nous étions dans l’obligation de signer avec engagement de notre part.
En effet, les gestes barrières et les consignes sanitaires, même en plein air, ne pouvaient pas être respectés.
La situation est trop compliquée.
 
A son grand regret, Le Bureau de La Muleta a décidé d’annuler cet évènement.
Je pense que vous pouvez comprendre les raisons de cette annulation.
A très bientôt,    Le Bureau de La Muleta…

Culturaficion, les cours reprennent

Chers amis culturaficionados,
J’espère que votre été s’est bien passé malgré les fortes contraintes sanitaires.
Ce courriel pour vous annoncer la reprise des cours, le dimanche 11 octobre.
Si la météo nous le permet, nous nous entraînerons de 10h30 à 12h30. Sinon, nous réserverons un studio. NB : pour ceux qui le souhaitent, un p’tit café-Toro à partir de 9h30 jusqu’à 10h15. Bar-restaurant habituel, « Au Terminus » et si studio, dans le bar le plus proche.
D’avance, Merci à chacune et chacun de me répondre que vous soyez disponible ou pas. 
ATTENTION !Le cours collectif et dominical est réservé aux élèves qui maîtrisent déjà les bases. Les primo-débutants sont invités à effectuer une pré-formation (3 fois 1 heure 30, « à la carte ») afin de pouvoir intégrer le cours collectif. Tarif pré-formation : 95€. Nous contacter sur l’e-mail : ecoletaurinedeparis@gmail.com
Rappel : en ce début de saison, Merci de penser à la cotisation annuelle (25€). Soit par chèque à l’ordre de « Culturafición » adressé à V. Blondeau-Goyens, 13, rue du Bel Air, 93360 Neuilly-Plaisance, soit en espèces au prochain cours.NB : notre habituel trésorier, Philippe, est actuellement très accaparé par son travail et de nombreux séjours pros à l’Étranger. Le tarif du cours collectif reste inchangé, soit 20€ — Carte 8 cours (140 €) soit un cours offert.  Fournir, svp, un certificat médical (« apte à la pratique de la Tauromachie avec ou sans l’animal. »).

En ce début d’année, quelques bonnes résolutions 😉 :Si vous voulez progresser, soyez le plus assidu(e) possible !Indéniablement, la régularité est un gage de réelle progression. Pensez à vous entraîner entre les cours.
J’encourage les anciens à posséder leur propre matériel dans la mesure du possible. 
Pour vous inscrire (c’est obligatoire pour vous recevoir au mieux) ou autre renseignement, contactez-nous sur l’e-mail :resaculturaficion@gmail.com
Rappel :cours à la carte (vous choisissez le jour, l’heure et le lieu) possibles. Renseignements sur l’e-mail :ecoletaurinedeparis@gmail.com
Nous prévoyons une sortie au campo où vous pourrez, si vous le souhaitez (aucunement obligatoire, décision personnelle avec mon aval), « vous mettre devant » (vaches d’un an et de deux). Cette sortie sera synchrone ou avec Arles à Pâques ou avec Nîmes à la Pentecôte (si le Covid veut bien…).. Feria plus campo, le bon plan. 😊Seriez-vous partant(e) ou non ? D’avance Merci pour vos réponses respectives.

Luque pour Manzanares samedi à Nîmes

José Mari Manzanares sera hospitalisé d’urgence d’une vieille blessure à l’épaule dont il se ressent durement, dès ce samedi. Cette opération, très lourde et complexe, l’oblige à couper sa temporada et notamment à déclarer forfait pour son son compromis nîmois très attendu ce samedi. Il sera remplacé par Daniel Luque qui a triomphé à Valdemorillo, Sanlúcar, Consuegra… cette année et qui est attendu à Dax. Daniel Luque sera pour ce rendez-vous nîmois parrain de l’alternative de Marcos, Juan Leal sera le témoin; toros de Garcigrande.

Une planche de salut ?

Le critique taurin Zabala de la Serna, du Mundo, le grand quotidien madrilène, vient de l’annoncer : il y aura bien une temporada qui pourrait débuter dès la fin du mois avec la participation de l’ensemble des figuras les plus en vue « afin de sauver la corrida ». Cette série comprendrait 15 corridas de toros, trois de rejoneo et trois novilladas piquées. Tous les spectacles seraient télévisées par Movistar qui, indépendamment de cela, lance depuis quelques jours, une campagne d’abonnements en France à petits prix (moins de 5 euros par mois). Les cartels seraient élaborés par la FTL. Le slogan de l’ensemble ‘para reconstruir la tauromaquia ».

Cette annonce qui date du 14 septembre  a été largement reprise par les médias mais pas confirmés par les intéressés. Elle reste néanmoins crédible en raison de la qualité de Zabala de la Serna, journaliste professionnel, rigoureux par définition et investigateur perspicace. Le projet ne date pas d’aujourd’hui puisque dès le confinement après une rencontre de toutes les figuras à Séville dans la superbe demeure achetée par Andrès Roca Rey dont Zabala fut le seul à donner des détails concrets, la question avait été débattue. On parlait alors d’une trentaine de spectacles, élaborés par la « Fundacion », donnés devant un public réduit mais plus fourni, les normes sanitaires étant moins sévères que maintenant.

Le principe semblait acquis mais la chose ne put se faire ; on se doute qu’elle aura buté sur la question des émoluments des uns et des autres sur lesquels les figuras ne transigent pas. C’est le caillou dans la chaussure. Il faut croire en que les esprits ont évolué et que ce coup  là serait le bon. Pour deux raisons : d’abord la situation calamiteuse de la corrida et notamment des ganaderos qui ne tiendront pas le coup longtemps dans ces conditions. On ne peut donc pas se tirer des balles dans le pied en permanence.  Au virus lui-même s’ajoute l’hostilité du pouvoir : le ministre de la culture, Uribes, ne cesse de provoquer le secteur taurin, en l’écartant systématiquement des aides apportées par ailleurs au spectacle vivant. L’objectif est clair : faire disparaître la tauromachie en utilisant la pandémie avec l’assentiment passif de la droite qui ne fait pas mieux dans les communautés de Madrid ou d’Andalousie.

La seule réponse à ces agressions répétées, potentiellement mortelles, c’est de toréer malgré tout. Or, dans cette vallée de larmes, il y a une petite lueur d’espoir : la télé. Les chaînes régionales Castilla la Mancha Média et Canal Andalucia ont fait des audiences records en retransmettant des corridas et même lors des certamens de novilladas sans picador. La 7 de Salamanque s’y est mise elle aussi (ponctuellement) et on annonce canal Extremadura. Il semble, bien qu’on ne le puisse le mesurer, que ces émission aient un réel succès à l’étranger par l’intermédiaire d’internet. Movistar, pour qui la question des retransmissions est essentielle, reprend des couleurs : après Arles, il y aura Nîmes avec du lourd malgré l’incertitude sur la présence de Perera et Manzanares tous les deux mal remis de blessures anciennes.

Pas de corridas sans public me direz-vous, mais l’OM a accepté une jauge limitée à 1000 spectateurs pour continuer le foot dans la capitale phocéenne où c’est une religion. C’est ainsi : il faut faire contre mauvaise fortune bon cœur et ce qui apparaissait incongru avant les Fallas de Valence est accepté par la plupart des professionnels.

L’oracle de Zabala de la Serna va-t-il se confirmer ? La proposition sera-t-elle de bon niveau ? Les spectacles seront-ils dans des lieux acceptables ? Un véritable esprit de compétition présidera-t-il à cette série ? Sera-t-elle menée avec le sérieux nécessaire ? Il faut l’espérer car il y a là une réelle planche de salut ; en espérant mieux, c’est-à-dire un retour à la normale qui pourrait se faire attendre plus longtemps que prévu.
Pierre Vidal

Page 2 sur 911

© 2020 Corridasi - Tous droits réservés