Catégorie : non-classé Page 2 sur 7

AGUASCALIENTES

Plaza de toros de Aguascalientes (México). Dimanche. Première de la Feria de San Marcos. Trois quart d’arène.

Toros de San Isidro, bien présentés et de jeu inégal.
Uriel Moreno ‘El Zapata’, palmas et palmas.
David Fandila ‘El Fandi’, vuelta al ruedo et palmas.
Israel Téllez, palmas après avis et palmas.

Mugron: novillada non piquée

Arènes de Mugron, novillada non piquée des Pâques Taurines

Trois erales d’Alma Serena bien présentés et donnant du jeu pour

Niño Julian : salut

Jean Baptiste Lucq : une oreille, une oreille

Président : Pascal Darquié

un tiers d’arène

ciel gris

Le prix des organisateurs du Sud-Ouest est réparti entre les deux novilleross

Jean Baptiste Lucq reçoit le prix attribué par l’UCTPR au triomphateur de la matinée

Très bonne prestation de Niño Julian qui a gagné en maturité , il perd malheureusement les trophées à l’épée.

Jean Baptiste Lucq qui débutait chez lui en non piquée est à créditer de deux bonnes faenas construites avec application, sincérité et courage. Il coupe deux fois une oreille et sort à hombros pour sa première prestation en habit de lumières

TR

Aignan : Solalito à hombros

Arènes d’Aignan, novillada non piquée des Fêtes Pascales

Quatre erales de la ganaderia du Lartet , bien présentés ,le quatrième le plus exigeant et le plus complet

Alvaro Burdiel : silence, une oreille

Solalito : un avis et une oreille, un avis et une oreille

Président: Pierre Caunille

un quart d’arène

Soleil en fin de course

Avant la course, le trophée Occitanie 2018 a été remis à la ganaderia du Lartet

A l’issue de la course , Solalito a reçu le prix des organisateurs du Sud-Ouest et de la communauté de communes d’Aignan et Alvaro Burdiel celui du club taurin Aignan y Toros

Bonne matinée pour le jeune torero nîmois auteur de faenas appliquées et sérieuses face en particulier à un quatrième eral du Lartet très exigeant.

En grande difficulté face au compliqué premier, Alvaro Burdiel n’a pas convaincu face au troisième qui offrait pourtant plus de possibilités.

rt

SEVILLE, « ARRIMON » DE ROCA REY

Manzanares,première oreille de la temporada. (NTR photo)

Séville, dimanche. Corrida de Resurrection. Première de la temporada. Lleno de no hay billetes.

Toros de Victoriano del Río.

El Juli, ovation et saluts et silence; José María Manzanares, silence après avis et oreille Roca Rey, silence et ovation après avis, avec pétition.

Aux banderilles, saluts de Daniel Duarte et Luis Blázquez au second.

Beaucoup d’ambiance pour ce qui est une des corridas vedettes de l’année avec un lleno de no hay billetes et dans le callejon comme sur les gradins, de nombreux hommes ou femmes politiques… proximité électorale oblige; la droite étant mieux représentée que la gauche. Le prix Nobel de littérature péruvien Vargas Llosa occupait une barrera et Juli brinda son premier toro à ce grand défenseur de la tauromachie.

Ensemble plutôt bien présenté de Victoriano sauf le sixième hors du type. Le lot a manqué de race dans l’ensemble finissant à menos et parfois même aux planches. Le sixième a été le plus compliqué; le meilleur le cinquième.

Toreo très maîtrisé du Juli qui a conduit ses deux faenas avec lenteur, il a toréé dans la même veine, c’est à dire celle du classicisme appuyé sur une technique à toute épreuve, à ses deux passages, à la cape comme à la muleta. L’absence de transmission des adversaires et cette froideur un peu affectée de Julian n’ont pas eu d’effets sur les gradins. Il tua les deux fois dans son style très personnel et obtint un succès d’estime limité.

Les Sévillans ont adopté Manzanares et pour leur héros ils ont des yeux de Chimène. Élégant, le bellâtre a le sens du rythme et il embarque avec fermeté ses adversaires, son excessive prudence ne refroidit pas l’enthousiasme du public local. Le Baratillo a eu des idoles plus convaincantes: Pepe Luis Vasquez ou Curro Romero, par exemple… Manzanares manie l’acier avec efficacité c’est ce qui sans doute lui valut la première oreille de la temporada. L’Alcantino est chez lui sur les bords du Guadalquivir. il s’y promène sans effort et avec grâce… On est content pour lui.

Tout le monde attendait Roca Rey et le silence propre à la Maestranza, respectueux et attentif, se manifesta lors de ses deux passages. Emprunté face au premier toro qu’il domina sans briller véritablement, le Péruvien se déchaîna face au dernier dans un final impressionnant d’entrega et d’aguante. Les puristes sifflèrent mais la majorité du public admira le courage, l’arrimon et le sens des responsabilités du jeune homme qui, pour le coup, n’était pas venu ici en promenade.

PV

Novillos d' »El Retamar » pour Vic

Le 8 juin en matinale lidiés par André Lagravère « El Galo » et Dorian Canton.

AIGNAN C’EST DIMANCHE…

MADELEINE : Un abonnement = 2 corridas à Madrid


 Depuis début février, les abonnements aux spectacles taurins des Fêtes de la Madeleine ont débuté avec de très nombreux avantages pour les aficionados. Ils ont même eu droit à un nouveau cadeau offert par Madrid lors de l’annonce des cartels le 6 avril dernier.   Les abonnés de la Madeleine invités aux arènes de Madrid pour la San Isidro

Les abonnés de la Feria de la Madeleine, l’une des plus importantes Ferias françaises, sont les invités privilégiés de la plus importante Feria du monde taurin : la Feria de San Isidro à Madrid.

En s’abonnant à la Feria de la Madeleine, les aficionados se verront offrir un somptueux cadeau par les mandataires taurins des arènes montoises, Simon Casas et Marie Sara. Comme proposé lors de l’annonce des cartels montois, ce n’est plus une novillada et une corrida offertes mais bien deux corridas à Madrid, dans les arènes les plus importantes du Monde, lors de la Feria majeure de la saison taurine. Ils ont la possibilité, d’assister en direct :

À la corrida de toros du 14 mai 2019

Toros de La Quinta pour, Rubén Pinar, Javier Cortés et Thomas Dufau (torero montois).

Thomas Dufau Photo C. Vidal

Ce sera la première fois qu’un matador de toros du Sud Ouest participera à la Feria de San Isidro. Cette corrida qui ouvrira la feria de San Isidro propose la même thématique – Thomas Dufau face aux toros de La Quinta – que la corrida d’ouverture de la Madeleine.

À la corrida de toros du 17 mai 2019

Toros d’El Tajo y la Reina de Joselito pour Joselito Adame, Román, Álvaro Lorenzo.

L’occasion pour les abonnés du Plumaçon de voir la grande révélation Álvaro Lorenzo, également présent à la Madeleine lors de la corrida du jeudi.

Comment procéder ?

Tout abonné ayant renouvelé et réglé son abonnement avant le vendredi 10 mai 2019 à la Régie des fêtes, sera automatiquement enregistré et pourra récupérer ses places de corridas directement à la Taquilla de Las Ventas.

1 place d’abonné à la Feria de la Madeleine = 1 place pour les 2 corridas à Madrid.  

Les avantages classiques de l’abonnement :

•Invitation à la San Isidro

•La garantie du maintien de la même place chaque année

•4,5% de remise par rapport au prix individuel des billets des 5 corridas espagnoles

•L’invitation à la novillada non piquée

•La novillada piquée au prix modique de 10€

•Participation au tirage au sort de 5 callejones pour chaque corrida formelle  

CASTELNAU-RIVIÈRE-BASSE: LE CONCOURS SE PREPARE

Quatre des six novillos de la novillada concours de Castelnau-Rivière-Basse ont été choisis par les organisateurs. Elle opposera trois éleveurs du sud-est: Gallon, Sainte-Cécile et Turquay à trois du sud-ouest: Alma Serana, Camino de Santiago et Bonnet gagnant de l’an dernier. Cinq jeunes toreros les combattront; un jury désignera le meilleur qui combattra le sixième. La commission taurine a décidé de faire une large place aux jeunes espoirs français. Le cartel sera connu dans les jours qui viennent.

Novillo de Sainte Cécile
Novillo d’Alma Serena
Novillo de Turquay
Novillo de Gallon

PEDRAZA DE VIC-FEZENSAC

Vic 2019 Corrida “Pedraza De Yeltes” Castraz de Yeltes (Salamanca)
Lundi 10 juin 2019 à 17 h
Daniel Luque – Emilio De Justo – Juan Del Álamo
(images Yves Pétriat)

Trophée Occitanie 2019

© 2019 Corridasi - Tous droits réservés