Catégorie : non-classé Page 2 sur 125

Jacques Lasserre peintre de la « course »

Le peintre Jacques Lasserre, bien qu’attiré par la bohème parisienne et inspiré par la magie de l’Andalousie n’a jamais renié ses origines landaises. Mimizanais, il a peint la forêt, la chasse, la bécasse, cette « belle mordorée », le « courant » et ses eaux crystallines; l’océan qui frappe la dune.

Cette fidélité à son pays qu’il retrouva après de longues années d’errance pour y passer ses dernières années, amena Jacques Lasserre à peindre aussi la « Course Landaise », « LA COURSE« , comme le disent tous ceux qui sont amoureux de cette tradition où le courage se mêle à l’habileté et aussi à l’élégance.

Sympa cette coursière ? Apparemment peut-être mais derrière ces yeux malicieux se cachent les dangers de la tumade… Et toujours cette symphonie colorée où se mêlent la lumière du triomphe et le bleu nuit de la loge d’où émerge la coursière avant de lancer son attaque. Tout ce chatoiement des soirs de fêtes enchantés. Une autre facette de l’art de Lasserre.

PV

lartentoile@yahoo.fr Téléphone : 06.80.72.47.42 Le line de la page Facebook : https://www.facebook.com/L-Art-à-votre-porte-119112973326997/?view_public_for=119112973326997
Le toro noir et blanc est aussi disponible sur tirage papier au format 60x40cm au prix de 50€.
Disponibles sur tirage aluminium au prix de 40×40 cm 100€, 50×40 cm 130€, 50×50 cm ou 60×40 cm 165€, 60×60 cm 235€, 75×50 cm 245€, 90×60 cm 350€, 90×75 cm 440€, 90×90 cm 525€

Arles se prépare

La société « Ludi Arles Organisation » va entamer au mois de décembre les contacts préalables à la confection des affiches de la prochaine Feria de Pâques, qui se déroulera entre le 3 et le 5 avril 2021.

Bien entendu, les mesures sanitaires prises par le gouvernement afin d’enrayer la propagation de la pandemie de la Covid-19, constituerons le critère principal sur lequel devra s’appuyer la programmation, tant qualitativement que quantitativement. Pour l’instant, l’empresa travaille sur la perspective d’une jauge fixée à 4000 personnes dans les arènes, et envisage une affiche comprenant trois corridas de toros ; une novillada piquée ; une corrida équestre et une course camarguaise.
Les carteles devraient être rendus officiels dans le courant du mois de février prochain.

Alain Lartigue cesse sa collaboration avec Orthez et Soustons

Selon le site taurin Aplausos https://www.aplausos.es/alain-lartigue-no-sigue-en-orthez-y-soustons/, Alain Lartigue cessera de s’occuper la saison prochaine des arènes d’Orthez et de Soustons qu’il administre depuis de nombreuses années. Néanmoins, seul ou en association avec Juan Bautista, il conservera la gestion de Bayonne, Mont de Marsan, Vic-Fezensac, Roquefort, Mimizan, Parentis et Arles.

Adios Diego!

Ce n’est pas seulement le peuple du football qui est en deuil avec la disparition de Diego Maradona, c’est le peuple tout simplement. Jamais un joueur de football n’aura eu autant de talent et une telle carrière, rarement un homme, au delà de ses erreurs ou de ses fautes, n’aura été aussi fidèle à ses origines sociales, à son pays et à ses proches.

Diego Maradona c’était l’homme qui incarnait le sud, ses excès, ses passions. Notre monde en réalité. On sait les liens étroits qui existe entre le public du football et celui des toros, qui n’est pas en dehors du monde dans sa grande majorité. Nous comprenons alors la peine de tous ces anonymes devant l’idole disparue, le rêve brisé. Pour eux c’est le temps du deuil qui sera comme l’a été Diego, excessif dans ses manifestations. Du moins le jugerons-nous comme tel, de notre fenêtre de nantis, les gamins des quartiers populaires de Napes ou de Buenos Aires, eux, ne le verront pas de la même manière.

Diego n’a jamais été vraiment aficionado, ce serait un mensonge pieux et facile que de l’assurer. Mais il a approché notre univers lors de son court séjour à Séville (une seule saison). Il habitait une maison qui appartenait à Espartaco et le maestro l’initia à la tauromachie. On ne pouvait pas trouver meilleur guide: c’est ainsi qu’on vit l’Argentin sur les gradins de la Maestranza un dimanche de Resurrection. A son mentor, Diego demanda: « Comment fais-tu pour être aussi maigre Juan? » Espartaco lui répondit : « c’est que j’ai beaucoup plus peur que toi! »;

Inclinons nous donc ce soir devant le talent immense et le charisme unique de Diego. Qu’il repose en paix, il a tant donné.

PV

Tomas Rufo, meilleur novillero de la Gira Reconstruccion

Tomas Rufo a été choisi comme meilleur novillero de la Gira de la Reconstruccion par la mairie de Herrera del Duque et l’Association Culturelle Taurine « Media Veronica ». Le torero de Pepino a été récompensé pour sa prestation le 14 novembre à Herrera face aux novillos de Luis Algarra. La récompense sera cédée le 4 décembre prochain à Herrera.

In Sud-Ouest: Mont de Marsan, les prestataires répondent

Corridas à Mont-de-Marsan : les prestataires répondent à la polémique sur leur rémunération

Corridas à Mont-de-Marsan : les prestataires répondent à la polémique sur leur rémunération

Alain Lartigue et Jean-Baptiste Jalabert, prestataires désignés pour la temporada 2021, ont peu goûté la polémique lancée par l’opposition lors du dernier Conseil municipal.

https://www.sudouest.fr/2020/11/25/marche-taurin-la-mise-au-clair-des-prestataires-8115256-3452.php

Jacques Lasserre, « Olé Paco »

« Olé Paco » c’est l’oeuvre que nous avons choisie pour illustrer la relation entre le peintre Jacques Lasserre et le flamenco. Plus encore que la tauromachie, c’était « son » monde et il fut l’auteur d’une dizaine d’affiches du grand festival de flamenco de Mont-de-Marsan. Il obtint ainsi une reconnaissance bien méritée dans ce monde hermétique mais fraternel où rares sont ceux qui se sont aventurés.

La vie de Jacques Lasserre qui fut si étroitement liée à son travail, l’a conduit à connaître et vivre avec de nombreux artistes flamenco: chanteurs, musiciens ou danseurs. Il aimait l’univers complexe et magique des gitans, ce désintéressement du matériel pour se concentrer sur l’essentiel: le rêve, la beauté, la spiritualité qui nourrit l’artiste.

Ici se trouve l’instrument essentiel du flamenco: une « Guitare de noche » , peinture acrylique; un trait de lumière dans la nuit poétique et sombre. Eclairée par une lune pâle l’instrument indique la musique de nos passions, comme une flèche.

Une saeta, peut-être..?

PV
lartentoile@yahoo.fr Téléphone : 06.80.72.47.42 Le line de la page Facebook : https://www.facebook.com/L-Art-à-votre-porte-119112973326997/?view_public_for=119112973326997
Le toro noir et blanc est aussi disponible sur tirage papier au format 60x40cm au prix de 50€.
Disponibles sur tirage aluminium au prix de 40×40 cm 100€, 50×40 cm 130€, 50×50 cm ou 60×40 cm 165€, 60×60 cm 235€, 75×50 cm 245€, 90×60 cm 350€, 90×75 cm 440€, 90×90 cm 525€

Léa Vincens blessée au bras

La cavalière française Léa Vincens a été blessée grièvement lors d’un entrainement se doma vaquera. Elle a été mordu au bras par un de ses chevaux à droite à la hauteur du coude. Une première intervention chirurgicale a montré qu’il n’y avait pas eu de fractures comme on le craignait mais une forte lésion musculaire. Elle devra garder le repos au moins deux semaines.

Le toro de Jacques Lasserre

Jacques Lasserre fut un grand peintre de la tauromachie et du flamenco. Né et décédé à Mimizan, sur la côte landaise, il subit l’envoutement de ces deux passions qui animent tant de Landais.

Jeune, il choisit de se consacrer à la peinture, il quitta sa petite cité landaise pour s’inscrire à l’Ecole des Beaux Arts de Paris où il vécut la vie de bohème de nombreux artistes, dans le dénuement et la flamboyance. Il passa par Montmartre où il installa ses pinceaux sur la fameuse place du Tertre, où les places sont chères, durant plusieurs années.

Jacques Lasserre aima le Paris des artistes, des écrivains et des journalistes mais son cœur était tourné vers Séville: les toros et le flamenco qu’il saisit avec justesse et où il fut consacré et reconnu. On trouve par exemple plusieurs de ses oeuvres dans les tablaos flamencos de la capitale andalouse. De retour dans ses Landes il se consacra à décrire ce monde si séduisant : notre univers…

Nous honorerons le souvenir de Jacques toute cette semaine et nous verrons qu’il est le seul parmi les nombreux peintres « taurins » à avoir pris la route de l’abstraction. C’est un apport unique dans l’histoire de la peinture taurine; une démarche très personnelle qui ouvre des perspectives nouvelles.

Ici une oeuvre célèbre de Jacques, personnage paradoxal et chaleureux, que nous avons voulu évoquer cette semaine sous des aspects différends. Son fils, Vincent Lasserre, gère désormais son oeuvre pour qu’elle ne tombe pas dans l’oubli. Elle mérite en effet de rester dans nos souvenirs. C’est un beau cadeau à faire pour ces fêtes à venir quelque soit la manière dont nous les célèbrerons.

Pierre Vidal


lartentoile@yahoo.fr Téléphone : 06.80.72.47.42 Le line de la page Facebook : https://www.facebook.com/L-Art-à-votre-porte-119112973326997/?view_public_for=119112973326997
Le toro noir et blanc est aussi disponible sur tirage papier au format 60x40cm au prix de 50€.
Disponibles sur tirage aluminium au prix de 40×40 cm 100€, 50×40 cm 130€, 50×50 cm ou 60×40 cm 165€, 60×60 cm 235€, 75×50 cm 245€, 90×60 cm 350€, 90×75 cm 440€, 90×90 cm 525€

Au Mexique…

CINCO VILLAS

Santiago Cuautlalpan, Mexique – Villas Plaza Cinco Villas. 

Deuxième volet de la saison, sans la présence de public, diffusé par Tauronet.tv.

Cinq taureaux d’ El Vergel et un de Gómez Valle (5e), ​​présentation inégale et petit gabarit dans l’ ensemble. Poids: 518, 510, 475, 478, 502 et 555 kilos.

José Mauricio: Ovation et oreille. 

Ernesto Javier « Calita »:  Applaudissements et silence après avis. 

Arturo Saldívar:  Silence après avertis et silence.

 Hacienda « La Noria », Tlax.- Huis clos. 

Quatre taureaux de différents élevages; Núñez de Olmo, Piedras Negras, Atlanga et De Haro. 

Jairo Miguel: Oreille. 

César Ibelles: Ovation. José María Macías: Ovation. 

Cayetano Delgado: Oreille. 

Rancho San Fernando, Tlax.– Festival privé. 

Taureaux et novillos de Coyotepec

Le rejoneador Cuauhtémoc Ayala: Deux oreilles. 

Uriel Moreno « El Zapata »: Deux oreilles. 

Luis David: Ovation. 

Alejandro Adame: Ovation. 

Tatán Soriano: Ovation. 

Gustavo García « Solito »: Ovation. 

Cortijo Larrea, San Miguel de Allende, Gto.– Festival. 

Toros de  Xajay

Marcial Herce: Oreille. 

Alberto Huerta: Oreille.

Image

Les 13 ans des Forcados Sanmiguelenses ont été célébré

Page 2 sur 125

© 2020 Corridasi - Tous droits réservés