Mois : novembre 2023 Page 2 sur 12

Le prix Tio Pepe Ă  El Rafi

Fin d’annĂ©e Ă  l’Ă©cole taurine de Sanlucar

Fiesta campera au Scamandre

Arzacq le 18 fĂ©vrier : cartel international pour l’ouverture de la temporada française

Le dimanche 18 fĂ©vrier dans les arĂšnes couvertes du Soubestre, Ă  Arzacq, ce sera l’ouverture de la temporada française. Le club taurin Arzacquois cĂ©lĂšbrera sa dixiĂšme journĂ©e taurine. A cette occasion, lors de la novillada sans picadors, on pourra revoir le bĂ©tail des FrĂšres Gallon qui a brillĂ© lors des deux derniĂšres Ă©ditions de cette journĂ©e et qui s’est illustrĂ© Ă  Arles et Istres notamment, lors de la temporada passĂ©e.

Pour combattre les Gallon, la commission taurine du club a choisi de faire appel Ă  un trio international prometteur.  Il sera menĂ© par le jeune espagnol Bruno Martinez qui aura la responsabilitĂ© d’ĂȘtre le chef de lidia de la soirĂ©e. Ce jeune espoir, originaire de la Navarre est un Ă©lĂšve de la dynamique Ă©cole taurine de Huesca. Il s’est distinguĂ© par son courage et sa volontĂ©. Il fera sa prĂ©sentation en France Ă  cette occasion.

Il sera accompagnĂ© de la grande promesse venue du Portugal, Tomas Bastos. Tomas a brillĂ© la saison passĂ©e Ă  Mont-de-Marsan, Plaisance, Rion-de-Landes, Saint-Sever et s’est imposĂ© comme le grand triomphateur des novilladas non piquĂ©es du sud-ouest. Torero complet il s’impose dans tous les tiers, aux banderilles notamment mais c’est aussi un muletero profond et engagĂ©. Il dĂ©butera avec les picadors Ă  Olivenza lors de la premiĂšre grande feria de la saison et il fera donc ses adieux comme novillero sans picador Ă  cette occasion.

La nouvelle promesse mexicaine Jairo Lopez viendra complĂ©ter l’affiche. Ce jeune homme comme ses prĂ©dĂ©cesseurs cĂ©lĂšbres aujourd’hui ne fait pas le voyage vers l’Europe pour rien. Il veut triompher Ă  tout prix. Actuellement Ă©lĂšve de l’école taurine de Madrid, il possĂšde cette joie de torĂ©er, cette originalitĂ© mais aussi cet enthousiasme propre aux toreros de son pays. Il mettra tout en Ɠuvre pour rĂ©ussir ses dĂ©buts en France.

Cartel passionnant donc pour cette ouverture de la saison taurine française le 18 fĂ©vrier Ă  Arzacq.  

Qué viva Mexico!

AprĂšs la Monumental de Mexico ce sont dĂ©sormais les arĂšnes de Guadalajara et de Monterey qui sont dĂ©sormais fermĂ©es sur la dĂ©cision d’un juge qui agit sur la requĂȘte d’une poignĂ©e de citoyens. Un arrĂȘt qui peut durer plusieurs annĂ©es avant une dĂ©libĂ©ration dĂ©finitive d’un jury. C‘est une bien curieuse conception du droit et de la dĂ©mocratie que de prendre cette dĂ©cision Ă  quelques jours d’un spectacle –les adieux de Pablo Hermoso- qui aurait rempli des arĂšnes qui peuvent accueillir plus de 10 000 spectateurs.

Tout le monde comprend que la-dite dĂ©cision n’est pas dictĂ©e par le respect du droit ni par une mesure d’équitĂ©. Le Mexique, ce pays magique, est en proie Ă  une guerre civile qui ne dit pas son nom, rongĂ© par la corruption et surtout l’Etat y est subordonnĂ© Ă  la volontĂ© des groupes narcos qui, dans certains  Ă©tats possĂšdent des hĂŽpitaux, des Ă©coles, des chaĂźnes de tĂ©lĂ©vision et des maisons de disques –pour leurs activitĂ©s les plus avouables. Face Ă  eux, pour le moment le gouvernement a perdu la bataille et cela depuis plusieurs annĂ©es.

Comme en Colombie oĂč l’anti taurin prĂ©sident Petro est directement issu de la guerilla et des narcos (qui se sont alliĂ©s dans leur dĂ©linquance mortelle), on ne peut pas faire abstraction du contexte Â« politique Â» pour expliquer ces dĂ©cisions brutales.  Quels sont les rapports de force ? Les agissements en sous-mains des uns et des autres. S’agit-il de vengeance ou d’opĂ©rations immobiliĂšres profitables Ă  terme ?

Ces dĂ©cisions n’auront suscitĂ© que peu de protestations Ă  notre connaissance. Et c’est bien cela le plus inquiĂ©tant car il s’agit de deux des trois plus importantes arĂšnes du second pays taurin du monde. Un pays qui du point de vue taurin a beaucoup plus d’importance que la France par exemple. Il nous faut faire aussi notre auto-critique : nous autres europĂ©ens, avons-nous donnĂ© aux toreros mexicains les opportunitĂ©s qu’ils mĂ©ritaient ? Ne les avons-nous pas cantonnĂ©s dans un rĂŽle Ă©troit de guerrier respectable pour leur courage mais limitĂ©s alors qu’en rĂ©alitĂ©, il n’en Ă©tait rien.

Posons-nous que serait la tauromachie française sans le sacrifice de Nimeño II, la reconnaissance du milieu pour Juan Bautista et l’exceptionnel come-back de SĂ©bastien Castella en position de tenir le sceptre enviĂ© de « numĂ©ro un Â» ? Il en est de mĂȘme pour l’aficion mexicaine. Tout succĂšs d’un « torero aztĂšque Â» en Europe a une forte rĂ©percussion dans le Nouveau Monde et conforte la tauromachie locale bien mal en point aujourd’hui.

Pierre Vidal

Au Mexique…

Plaza de Toros de Cristo Rey en Emiliano Zapata (MĂ©xico). Corrida Mixe. Cas lleno.

Toros de San Marcos.

JosĂ© Cabrera, oreille et deux oreilles; 

SebastiĂĄn MacĂ­as, ovation et deux oreilles

Le novillero Cristopher Morales, palmas.

Lerdo, Dgo.- Plaza «Alberto Balderas». Corrida mixte. Lleno de ‘no hay billetes.

Toros de Boquilla del Carmen.

Pablo Hermoso de Mendoza: Oreille et ovation.

Diego San Romån: Oreille et deux oreilles.

Plaza de toros de Cinco Villas (MĂ©xico). 

Toros de TeĂłfilo GĂłmez et JosĂ© Barba (4Âș et 6Âș). Le sixiĂšme arrastre lent. 

Leo Valadez, palmas et silence; 

Diego San RomĂĄn, oreille et palmas aprĂšs avis; 

Isaac Fonseca, deux vueltas al ruedo aprĂšs pĂ©tition et deux oreilles.

Xmatkuil (MĂ©xico). Toros de Barralva.

Arturo SaldĂ­var, oreille et ovation; 

Fortes, deux oreilles et ovation.

San Cosme Xaloztoc (MĂ©xico). 

Toros de Zotoluca, Rancho Seco, Reyes Huerta, De Haro y GarcĂ­a MĂ©ndez. 

Ernesto Javier ‘Calita’, ovation et ovation; 

Sergio Flores, ovation au seul tuĂ©; 

Gerardo Rivera, ovation au seul tué

Le spectaclea du ĂȘtre interrompu par une violente averse et les deux toros manquants seront tuĂ©s aujourd’hui.

Mexique: corridas interdites Ă  Monterey et Guadalajara

L’entreprise “EspectĂĄculos Monterrey” (EMSA), Ă  travers un communiquĂ©, a fait connaĂźtre sa position face Ă  l’attaque flagrante des groupes anti-taurins Ă  Guadalajara, Jalisco, qui, par voie d’amparo, ont
malheureusement incitĂ© les autoritĂ©s Ă  dĂ©cider de suspendre toute activitĂ© taurine. MĂȘme punition Ă  Guadalajara deuxiĂšme arĂšne du pays qui sera fermĂ©e elle aussi pour une durĂ©e que l’on ignore. Une situation semblable Ă  celle de la Monumental de Mexico. Un abus de pouvoir et une atteinte au droit trĂšs inquiĂ©tants pour l’avenir.

Plus de 20.000€ pour les enfants hospitalisĂ©s, bĂ©nĂ©fice de la journĂ©e « Un Toro pour un rĂȘve d’enfant » 

C’est la somme recueillie lors de la journĂ©e taurine et du festival qui a eu lieu Ă  MĂ©janes le 22 octobre dernier. 20.563€ exactement. JournĂ©e caritative organisĂ©e par Marc Serrano et son association “Un toro pour un rĂȘve d’enfant” dont les bĂ©nĂ©fices seront partagĂ©s entre le Service de PĂ©diatrie de l’HĂŽpital d’Arles et le Dispositif Education les Capitelles de NĂźmes.

ms25cheq

Le chĂšque a Ă©tĂ© remis conjointement Ă  Mr. Cedric Freytas, reprĂ©sentant le Centre hospitalier Joseph Imbert d’Arles, et Ă  Mme DolorĂšs Orlay-Moureau, Adjointe au Maire de NĂźmes, dĂ©lĂ©guĂ©e Ă  la santĂ©. La remise du chĂšque s’est faite au Mazet du VaccarĂšs sur le domaine de MĂ©janes en prĂ©sence entre autres de Mme Dominique CuillĂ©, Pascal Mailhan (Pages-Mailhan), Louis Tardieu, Virgile Alexandre et son fils Hugo (El Campo), Guillaume Chabre (Blohorn) et Patrick Alarcon son mayoral, Jean-Luc Courriol le mayoral des frĂšres Jalabert, StĂ©phane Fernandez-Meca, Patrick Varin, Thomas Ubeda, Christian Lesur
 

Marc Serrano et le prĂ©sident de l’association ont remerciĂ© une nouvelle fois tous les participants qui ont ƓuvrĂ©s bĂ©nĂ©volement pour cette cause, les toreros, les ganaderos, mais aussi toutes les personnes impliquĂ©es, comme le crĂ©ateur Stanislas Blohorn, MichĂšle Ricard et EugĂšne Guillot pour le site et les arĂšnes


(CommuniquĂ© – Thierry Llopir)

DĂ©cĂšs de MichĂšle Catala

mc26a

La maladie a emporté Michelle Catala vers sa planÚte céleste


La bien triste nouvelle vient de tomber en ce dimanche matin, Michelle Catala, figura de la mouvance taurine avec sa PlanÚte Corrida, vient de nous quitter. 

SincÚres condoléances à sa fille Axelle, son gendre Lionel, ses petits-enfants Gabriel et Capucine, ainsi que leurs proches


Les obsĂšques de Michelle Catala auront lieu Ă  NĂźmes le vendredi 1er dĂ©cembre Ă  11h Ă  la CathĂ©drale, Place aux Herbes, puis au CrĂ©matorium Ă  14h – 490 rue Max Chabaud…

Par Paul Hermé in torofiesta.com

A la pena des Graves

© 2023 Corridasi - Tous droits réservés